×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Karim Soleilhavoup (Logis Hôtels) : "Je suis résolument optimiste pour cette nouvelle année"

Hôtellerie - mercredi 13 janvier 2021 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Le directeur général du groupe Logis Hôtels ne cache pas l'espoir qu'il porte pour 2021. Il voit de nombreux voyants au vert, notamment une forte envie de se déplacer de la part des Français. Un autre point essentiel selon lui pour l'année qui commence : la conquête de parts de marché sur la clientèle individuelle affaires.



Karim Soleilhavoup, directeur général des Logis Hôtels.
Karim Soleilhavoup, directeur général des Logis Hôtels.


"Je suis résolument optimiste pour cette nouvelle année, affirme d’emblée Karim Soleilhavoup, directeur général du groupe Logis Hôtels. Pour moi, de nombreux voyants sont au vert. Je vois une envie de se déplacer, de se voir… qui n’a jamais été aussi forte.” Une idée confortée par les chiffres de fréquentation observés cet été. Dès la réouverture, l’euphorie et la volonté de sortir se sont fait ressentir sur les chiffres. "Au sein de Logis Hôtels, on a enregistré + 11 % de chiffre d’affaires sur les réservations en direct pendant l’été 2020.”

Autre indice : “Depuis le mois de décembre [les clients réservent] pour juillet 2021", confie Karim Soleilhavoup. Une tendance qu’il faut, selon lui, savoir anticiper dès maintenant de la part des hôteliers. Pour autant, le directeur a bien conscience que "la situation est pénible et est moralement pesante. Le Gouvernement a mis rapidement en place des mesures d'amortissement  des effets de la crise à travers le PGE et le chômage partiel, et continue avec des mesures complémentaires pour s'adapter, au mieux, aux situations individuelles, mais il y a des établissements qui n’allaient déjà pas bien avant cette crise”.  

 

“Il faut se concentrer sur la clientèle affaires”

Pour ceux qui se maintiennent, en attendant, “il faut se concentrer sur la clientèle affairesIl y a eu des réunions, et il y en aura encore”, affirme Karim Soleilhavoup. La clientèle affaires a besoin de lieux pour dormir et dîner, et il est toujours possible de proposer des repas en room service. “On ne ferme pas ses cuisines !”, insiste le directeur du groupe, qui explique qu’il faut s’organiser et mettre tout en œuvre pour accueillir au mieux cette clientèle. Des clients qu’il est important de savoir séduire, car ils donnent de la valeur au fonds de commerce. "La bonne nouvelle pour nousc’est que les petits hôtels avec restaurant sont ceux qui s’en sortent le mieux et qui attirent les investisseurs”, explique Karim Soleilhavoup. Dans un deuxième temps, le dirigeant conseille de s’adapter pour la clientèle tourisme du week-end. 

Dernier élément important : “Ne pas casser les prix.” Mais pour cela, les hôteliers doivent prouver qu’ils ont une bonne prestation et un protocole sanitaire performant. Les clients vont revenir dans les établissements mais, auparavant, il faut leur redonner confiance.

Quelques conseils pour les hôteliers indépendants en 2021 

  • Déployer les réservations en direct : "Elles coûtent moins cher et valorisent la valeur des fonds de commerce."

  • Miser sur son site internet : "Il faut appeler son éditeur et en profiter pour avoir un site internet au top, avec de belles photos et des descriptions exactes, pour garantir le respect de la RGPD et pour proposer un moteur de réservation parfait afin d’augmenter les réservations en direct. Il faut également mettre les prix en avant, en comparant bien les prix du direct et les prix pratiqués par les OTA.”

  • "On répond au téléphone, on supprime les messages d'absence, on répond aux e-mails ainsi qu’aux demandes de réservation."

  • Il est important d’avoir de l’argent disponible et si ce n’est pas le cas, de demander un PGE. “Prenez l’argent, vous rembourserez après", conseille Karim Soleilhavoup.

 

#LogisHotels #KarimSoleilhavoup #Reprise 


Romy Carrere