Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Philippe Gombert (Relais & Châteaux) : "C'est le moment de jouer collectif"

Hôtellerie - jeudi 26 novembre 2020 11:51
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Comme pour l'ensemble de la profession, cette année est très difficile pour les 580 membres du réseau, explique son président au lendemain du congrès annuel. Pour rebondir, la marque a mis en place un plan d'investissement de plus d'un million d'euros pour mutualiser ses actions commerciales et promouvoir les différentes destinations



Philippe Gombert, président des Relais & Châteaux : 'Cette année, on ne s'est jamais sentis aussi proches les uns des autres. '
© Anne-Claire Héraud
Philippe Gombert, président des Relais & Châteaux : 'Cette année, on ne s'est jamais sentis aussi proches les uns des autres. '

 

L’Hôtellerie Restauration : Vous venez de tenir votre dernier congrès annuel. Comment s’est-il déroulé et quel bilan avez-vous tiré de l’année écoulée ?

Philippe Gombert : Notre congrès annuel était notre premier congrès digital, donc cela a été une grande expérience.  Nous avons enregistré 1 200 connexions pendant ce congrès. De plus, 57 % de nos maisons sont à l’arrêt actuellement, dont 40 % à cause de la crise sanitaire, ce qui a laissé du temps à nos adhérents pour assister à nos présentations.

Ce congrès a bien sur été marqué par le grand événement de l’année, c’est-à-dire la crise sanitaire. Nous avons aussi souhaité mettre en avant la notion de proximité vis-à-vis de nos membres : on ne s’est jamais sentis aussi proches les uns des autres. Dans toute crise, on a besoin de soutien. Beaucoup de membres étaient perdus, surtout pendant les premières semaines. Dans le monde, nous avons tous vécu la même chose, à quelques semaines d’écart. Nous avons tenu des centaines de réunions en visio-conférence depuis le début de l’épidémie, pour accompagner au mieux nos membres  pendant cette période.

Pendant, le congrès, nous avons également tenu à rendre hommage à Pierre Troigros, récemment disparu, qui a eu un rôle très important dans l’histoire des Relais & Châteaux. Nous avons également invité Philippe Croizon, un athlète extraordinaire, qui remet avec une force incroyable les choses en perspective. Sa leçon de vie est particulièrement inspirante et nous donne du courage. 

 

Quelles décisions avez-vous prises pour les mois à venir ?

Avec Christian Mantei, d’Atout France,  et Gloria Guevara, présidente du World Travel and Tourism Council, nous avons pris une décision importante au bout de quelques semaines, quand nous avons compris que la crise allait durer au delà de l’été : baisser significativement les cotisations et tout faire pour garder tous nos membres à bord : nous avons donc baissé notre budget de 44 %.

De plus, les membres qui peuvent compter sur une clientèle locale importante ont vu leur cotisation baisser de 40 %. Pour ceux qui dépendent essentiellement des liaisons aériennes, comme l’Amérique du Sud, l’Afrique du Sud, l’Inde, la  baisse est de 60 %. Nous avons aussi décidé d’étaler le paiement de la cotisation sur dix mois, alors qu’il se fait en une fois d’habitude.

De plus, en 2021, nous ne publierons pas de guide international en version papier, d’autant que nous avons lancé une nouvelle application en mai dernier sur Android. Nous préférons, cette année, miser sur le tout-digital.

 

Pourquoi ce thème : 'The Time is Now !' ?

En effet, notre congrès avait pour thème cette année : ‘C’est le moment !’, en anglais : The Time is Now ! C’est notamment le moment pour nous d’investir pour la réussite commerciale de nos membres à l’été 2021. Nous avons décidé de porter cet investissement à un peu plus d’un million d’euros, pour permettre à nos membres de redémarrer au mieux l’année prochaine.

C’est aussi le moment d'interagir davantage avec nos clients, qui constituent notre ‘trésor’ : ils sont 1,2 million à visiter chaque année nos maisons. Mon rôle est d’appeler chacun des 580 indépendants qui composent le réseau à jouer collectif, pour mieux interagir avec nos clients et enrichir au mieux cette base de données.

Chez Relais & Châteaux, nous mettons notre budget en commun pour mutualiser nos actions commerciales et promouvoir les destinations. C’est donc aussi le moment d’amplifier notre présence en ligne, notamment sur les réseaux sociaux, avec des publicités qui ont pour but de déclencher un acte d’achat. Nous allons aussi faire évoluer nos éditions, pour qu’elles incarnent au mieux les valeurs de notre marque.

 

Quel bilan tirez-vous des mois écoulés ?

La situation est très inégale selon les établissements. Certains ont très bien travaillé cet été, et d’autres, situés dans les villes, n’ont pas vu de reprise de leur activité. Mais tout s’est arrêté très vite début septembre. Le secteur des coffrets-cadeaux a bien résisté, donc nous espérons que cela sera aussi le cas en fin d’année. L’envie de voyager, de passer de beaux moments, est là.

 

#PhilippeGombert #RelaisChateaux 


Roselyne Douillet
Journal & Magazine
Services