×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

À Lourdes, l'activité hôtelière en suspend jusqu'au 15 juillet

Hôtellerie - mercredi 15 avril 2020 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Lourdes (65) L'interdiction des rassemblements prolongée jusqu'au 15 juillet gèle l'activité de la cité mariale, deuxième ville de France en capacité hôtelière avec 11 000 chambres, et qui peut accueillir jusqu'à 40 000 visiteurs.



Depuis 1858, Lourdes (Hautes-Pyrénées) n’a jamais connu une telle situation : c’est la première fois que le sanctuaire est fermé. “Les fêtes de Pâques ouvrent traditionnellement la saison”, explique Hervé Jeanson, le président du club hôtelier de Lourdes. La cité mariale est la deuxième ville de France en capacité hôtelière avec 11 000 chambres et un total de 30 000 lits. À elle seule, elle représente 30 % de l'économie touristique du département. Une activité complètement à l’arrêt.

Tous les groupes ont annulé leur venue jusqu’en juin, les rassemblements sont interdits jusqu’au 15 juillet, donc, nous sommes contraints d’attendre”, explique Hervé Jeanson. Lors d’importants rassemblements, il n’est pas rare de comptabiliser 35 000 à 40 000 personnes par jour à Lourdes. Le sanctuaire continue malgré tout à vivre au travers de ses chaînes de télévision et des réseaux sociaux ; les messes sont ainsi retransmises de 7 heures à 23 heures.

 

La venue des visiteurs étrangers en question

Le Club hôtelier de Lourdes, à travers le GNI, a été très actif ces dernières semaines, accompagné par la CCI des Hautes-Pyrénées. Les demandes d’aides ont été lancées juste après l’annonce du Gouvernement. “Le véritable enjeu sera la sortie de crise”, ajoute Hervé Jeanson. Quelles seront les contraintes liées à la réouverture des hôtels, des restaurants, des frontières ? Pour le moment, il est impossible d’y répondre. “Nous sommes proches de l’Espagne et de l’Italie, ces deux pays sont de fidèles visiteurs. Mais nous savons d’ores et déjà que les Anglais et les Irlandais ne viendront pas.” Lourdes accueille aussi une importante clientèle chinoise, dont la venue sera soumise aux contraintes de l’aérien.

Lourdes est connue dans le monde entier, nous sommes certains que cela ne changera pas, ce n’est qu’une question de semaines pour que les visiteurs reviennent”, ajoute Hervé Jeanson.

 

#Lourdes #Coronavirus


Dorisse Pradal