Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Villa Emilia : l'indépendance en Catalogne 

Hôtellerie - mercredi 4 décembre 2019 11:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Barcelone (ESPAGNE) Katja et Antoine Dubois ont quitté la France pour s'installer en Espagne et créer par leurs propres moyens un hôtel au coeur de Barcelone, devenu l'un des plus beaux établissements de la capitale catalane.




“Un business plan ?” La question fait sourire Antoine Dubois, propriétaire de la Villa Emilia, au centre de Barcelone (Espagne), où il a entièrement reconstruit un bâtiment pour le transformer en hôtel de charme de 53 chambres. Un projet porté uniquement avec sa compagne, Katja Escorsell, qui a nécessité tout de même dix-huit mois de travaux pour un investissement de 5,5 M€ : “On nous demande souvent si nous avons réalisé une étude de marché, mais en réalité cette aventure a été dès le départ un coup de cœur, et je crois que c’est justement la raison du succès”, estime Antoine Dubois.

Le couple a quitté la Côte d’Azur et vendu son hôtel à Menton pour s’installer dans la capitale catalane au milieu des années 2000. Et après avoir osé le pari d’un tel investissement, les retombées ont été immédiates : “Tout s’est très bien passé au départ grâce à internet, puisque nous avons enregistré un taux de remplissage de 75 % dès la première année en assurant la commercialisation à travers les sites de réservations et notre propre site web. Aujourd’hui, Villa Emilia enregistre un taux d’occupation de 90 % à l’année. “Tout s’est déroulé conformément à notre idée initiale, c’est à dire faire un établissement qui nous ressemble, et avec passion”, ajoute Antoine Dubois.

“Un rapport particulier

Le couple s’est occupé directement de la décoration en allant chiner des meubles dans les foires de Milan, Paris et Francfort. Cette touche très personnelle a donné son caractère à ce boutique hôtel qui capte aujourd’hui essentiellement une clientèle touristique, alors que les propriétaires visaient plutôt a priori une clientèle d’affaires.

L’indépendance permet également d’établir un rapport particulier avec cette clientèle : “Comme nous sommes très souvent présents à l’hôtel avec ma femme, nous avons l’impression d’accueillir les clients dans notre propre maison, ce qui est très agréable pour nous comme pour les visiteurs qui se sentent un peu chez eux.” Le rapport est également singulier avec les quarante-deux salariés de la Villa Emilia : “Nous prenons toujours soin de leur expliquer notamment les investissements pour les impliquer dans la vie de l’hôtel.” Ce qui permet aussi de fidéliser et faire évoluer le personnel au sein de l’établissement, à travers différents postes et responsabilités.

#VillaEmilia #Barcelone


Francis Matéo
Journal & Magazine
Services