Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Cure de jouvence pour le Marriott de Cap d'Ail

Hôtellerie - mercredi 3 juillet 2019 11:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Cap d'Ail (06) Adresse emblématique de la marina de Cap d'Ail, le Riviera Marriott Hôtel La Porte de Monaco vient de se métamorphoser. À l'issue de sept mois de travaux, il se fait oasis urbaine et lieu de vie, à une rue seulement de la principauté. Revue de détail.



Notre priorité a été de recontextualiser le lieu”, explique Aliénor Béchu-Blond. Lorsque l’architecte d’intérieur, à la tête de l’agence parisienne Volume ABC, a commencé à travailler sur le chantier de rénovation du Riviera Marriott Hôtel La Porte de Monaco, à Cap d’Ail (Alpes-Maritimes), elle a souhaité mettre l’accent sur la situation de l’établissement, “entre terre et mer, et effacer les frontières entre les espaces”. Elle a insisté sur la proximité de la Méditerranée qui borde l’hôtel en cassant piliers et cloisons qui encombraient terrasse et lobby. Aujourd’hui, la première revêt les allures d’oasis urbaine, avec piscine, matelas, cabanes, végétation. Le second mêle grands espaces, alcôves et hauteurs sous plafond XXL. Un autre univers, pour de nouvelles ambiances. Car si le lounge extérieur se prête au farniente le jour et à la fête le soir venu, le lobby, lui aussi, cumule plusieurs fonctions.

Les grandes tables, dotées de prises pour se connecter, invitent au coworking. Les canapés mitoyens de l’immense bibliothèque et de son coin cheminée incitent à se détendre. Quant au bar, pourvu d’un long comptoir, il mène et emmène jusqu’au restaurant Bolinas (voir encadré), naturellement situé dans on prolongement. Un rez-de-chaussée dynamisé et libéré de tout mur de séparation, un rôle désormais joué par des plantes, objets, tables et assises. Avec une subtilité au sol : “Un cheminement sur une moquette pour fluidifier le parcours des clients et un sol en terrazzo pour toutes les zones de travail, service et vente”, détaille Aliénor Béchu-Blond.

 

“Nous sommes partis du principe que le décor, c’était la vue”

Côté chambres - l’hôtel en compte 186, dont 15 suites -, le décor a également été revu. Et ce d’autant que “80 % des chambres donnent sur la mer”, souligne Vincent Clinckemaillie, directeur du Riviera Marriott. Un potentiel qui a inspiré l’architecte d’intérieur et ses deux associés architectes DPLG, Geneviève Pernin et Donald Bovy. “Nous sommes partis du principe que le décor, c’était la vue”, précise Aliénor Béchu-Blond. Puis, de fil en aiguille, le thème du Riva – iconique bateau à moteur italien - s’est imposé : parquet au sol, tête de lit en bois, accrocher des photos encadrées du Riva Aquarama sur les murs... À cela s’ajoute un subtil jeux de lignes horizontales parées de noir – sur les plinthes, la tête de lit, un tapis, au plafond… L’architecte d’intérieur s’explique sur cet effet de style : “Il s’agit d’accompagner le regard vers la mer et l’horizon.”

#Marriott #Monaco #CapdAil #Riviara #Deco


Anne Eveillard
Une cuisine de produits au Bolinas

Le Riviera Marriott Hôtel La Porte de Monaco a également revu l’esprit de son restaurant. Baptisé Bolinas, du nom du spot hippie californien, le concept a été imaginé par le Panorama Group. Ici, banquettes, coussins, terrasse, couleurs chaudes et vue sur la mer servent de cadre à la “cuisine de produits” du chef Julien Perrier. Formé chez Jacques Lameloise, puis passé par les brigades de Guy Savoy, Jean-François Rouquette (Park Hyatt Paris-Vendôme) ou encore Joël Garreau (L’Hermitage à Monaco), le Bourguignon de 40 ans s’est fait un nom à La Cave de l’origine, à Nice. Arrivé en 2016 au Riviera Marriott, son identité culinaire est une association entre produits méditerranéens et bistronomie gourmande. Avec un plat du jour à 17 € au déjeuner et une version signature, le soir, où il sert le loup de Corse en entier ou travaille le homard en risotto.

Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
Offre spéciale d'abonnement gratuit jusqu'au 30 juin 2020
Services