×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Hotel LAZ, ou l'art de paresser en pleine effervescence

Hôtellerie - lundi 12 février 2018 10:16
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) La résurrection de l'activité à Saint-Lazare, à Paris, entraîne l'hôtellerie dans son sillage. Le dernier-né du quartier surfe sur cette image d'effervescence urbaine.



À quelques minutes de la gare Saint-Lazare, le LAZ (Paris, IXe), hôtel-spa urbain, annonce de manière transparente le type d'expérience et de produits proposés aux voyageurs et aux locaux qui feront le détour. Cette nouvelle adresse de la scène parisienne "souhaite vraiment s'inscrire dans le quartier", explique Marine Bardey, directrice de l'établissement qui vient tout juste de rouvrir ses portes après une rénovation intégrale. "Nous avons constitué une équipe de personnalités naturelles qui ont le sens du service", poursuit-elle. Les riverains pourront s'approprier le lobby dans lequel réception, bar, espace de travail et de petit déjeuner se mêlent harmonieusement. Voyageurs et visiteurs peuvent profiter du bar où Mei Ho crée des cocktails sur mesure intégrant des alcools surprenants comme le gin de Barbès. Ils pourront également profiter des instants gourmands comme le petit déjeuner buffet ou l'apéritif pour donner vie aux lieux.

Voyage dans le temps

Côté hébergement, aucune des 56 chambres ne laissera le voyageur indifférent. Entre les chambres cosy de 16 m² et la suite de 33 m², un point commun : un savant mélange de modernité et d'authenticité, ramenant le voyageur à des temps oubliés ; celui du gramophone qui trône au milieu du loft situé au 7e étage avec vue sur la tour Eiffel et le Sacré-Coeur. 

Cette atmosphère de loft a été insufflée par la designer Stéphanie Cayet, qui a su révéler l'empreinte brute du bâtiment à travers les parquets, briques et verrières distillées dans tout l'établissement. Ici, rien d'aseptisé, le mobilier a été soigneusement dépareillé pour préserver l'aspect maison urbaine et des tissus bohèmes aux matières et couleurs chaudes viennent dynamiser et féminiser les lieux.
Enfin, cet hôtel urbain cache un espace spa toujours aussi parisien puisque les produits y sont signés Codage. Ici, la piscine, valeur rare dans les quatre étoiles parisiens, est déjà un avantage compétitif indéniable, avec près de trois quarts des résidents qui auraient déjà choisi l'hôtel pour sa piscine.


Vanessa Guerrier-Buisine
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services