×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Château de Berne mise sur une direction à deux têtes

Hôtellerie - vendredi 22 septembre 2017 11:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Flayosc (83) L'établissement 5 étoiles, situé au milieu d'un domaine viticole de 700 hectares, a choisi de se dédoubler pour se développer.



"Il y a ici désormais deux maîtres de maison", s'amusent Christine Monteil et David Gouy, qui dirigent conjointement le Château de Berne, à Flayosc (Var). L'établissement 5 étoiles de 27 chambres, membre des Relais & Châteaux, a décidé, depuis le mois d'avril de recruter un second directeur. Situé au milieu d'un domaine viticole de 700 hectares, l'établissement était suffisamment grand pour laisser la place à deux personnalités. Christine Monteil dirige l'établissement depuis janvier 2000. Il y a dix ans, un nouveau propriétaire est arrivé. "Il a lancé un projet de rénovation colossal, aussi bien pour la partie hôtelière que pour le vin. Nous allons terminer ces travaux cet hiver avec la rénovation des dix dernières chambres. Après, tout sera fini. Désormais, il va falloir s'atteler à d'autres chantiers. Nous voudrions accroître l'oenotourisme par exemple", explique la directrice, pour qui être deux dans le développement de l'hôtel et des espaces de restauration, devenait nécessaires. Christine Monteil partage donc désormais la direction avec David Gouy. 

Être complémentaire et transparent

La force du duo ? Sa complémentarité. Christine Monteil s'occupe plutôt de la partie spa, tandis que David Gouy se penche davantage sur les aspects techniques. Ses expériences précédentes - notamment à l'hôtel de la Baume à Tourtour et à la Cour des loges à Lyon - lui ont permis d'avoir une bonne vision dans ce domaine. "La maintenance, dans un environnement comme celui-ci, est au centre de nos préoccupations, explique la directrice. Nous sommes sans cesse en alerte". "Cet été, avec 43 °C en journée pendant plusieurs jours, il aurait été impensable d'avoir des problèmes de climatisation, par exemple", ajoute David Gouy, qui s'est occupé, dès son arrivée, du renouvellement en 5 étoiles de l'hôtel. "C'est un challenge important. C'est une remise à niveau pour tout le monde. Et ce sont des dossiers qui prennent du temps", explique-t-il. 

Si les deux directeurs s'amusent en se présentant comme frère et soeur après cinq mois de collaboration, pas question de se manquer de respect. "Il faut être transparent l'un envers l'autre ; c'est la clé", affirme le duo, qui se concerte systématiquement pour toutes les décisions à prendre. "Autre point sur lequel nous sommes attentifs, c'est la manière dont nous présentons les choses à nos collaborateurs. Il ne faut surtout pas qu'il y ait d'ambiguïté."
Romy Carrere

Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gagner en rentabilité en améliorant sa marge brute
par Christopher Terleski
Services