×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Maranatha s'éloigne des turbulences

Hôtellerie - mardi 29 novembre 2016 12:26
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Le groupe d'Olivier Carvin vient de trouver un investisseur européen qui lui a permis de refinancer les Hôtels du Roy, et à qui il a cédé 50 % du capital.



Olivier Carvin, p.-d.g. de Maranatha : 'Nous avons enfin trouvé un accord qui nous permet de sortir la tête hors de l'eau.'
Olivier Carvin, p.-d.g. de Maranatha : 'Nous avons enfin trouvé un accord qui nous permet de sortir la tête hors de l'eau.'

 
C'est un vrai soulagement pour Maranatha qui vient de finaliser l'acquisition des Hôtels du Roy (six établissements à Paris et sur la Côte d'Azur achetés 362 M€) grâce à l'arrivée d'un nouveau fonds d'investissement européen. Une solution que recherchait le groupe auprès des banques françaises depuis le mois de juin, banques qui, refroidies par la conjoncture, ne donnaient pas suite. L'arrivée de ce fonds d'investissement, qui rentre dans le capital à hauteur de 50 %, permet le remboursement de la dette : "Nous avons enfin trouvé un accord qui nous permet de sortir la tête hors de l'eau", souligne Olivier Carvin, le p.d-.g. de Maranatha.

Une solution qui s'ajoute à des résultats plutôt satisfaisants malgré une année difficile pour l'ensemble de l'activité hôtelière. À Paris, où la baisse a été la plus sensible, le chiffre d'affaires du groupe a diminué de 9 %, alors que les résultats ont été en progression de 10 % en montagne, et de 3 % sur la Côte d'Azur. "Notre chiffre d'affaires est resté stable à 123 M€ contre 122,7 M€ l'an dernier", précise Olivier Carvin.

Fort de ces nouveaux éléments, Maranatha (qui compte aujourd'hui 60 établissements et 2 000 salariés)a donc repris le développement du réseau : "En 2018, nous finaliserons l'acquisition de deux hôtels classés 4 et 5 étoiles, à Val d'Isère et Courchevel, d'une valeur de 30 et 40 M€", précise le p.-d.g. Nous souhaitons atteindre le milliard d'actifs sous gestion d 'ici deux ans, ce qui est possible puisque nous en sommes à 700 millions."  

Catherine Avignon