×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Proposer une salle de fitness, une plus-value pour son hôtel

Hôtellerie - mercredi 16 novembre 2016 09:53
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Service demandé et utilisé par les clients, de plus en plus d'établissements aménagent des espaces équipés d'appareils performants. Un investissement qui constitue un point fort de leur offre.



Pour répondre à une tendance forte, les hôtels sont de plus en plus nombreux à proposer parmi leurs services l'accès à une salle fitness. "On observe une demande de plus en plus forte des petits hôtels et des établissements 3 étoiles, commente Yanis Aimetti, responsable marketing chez Technogym. L'équipement fitness fait partie des services demandés par la clientèle hôtelière. Les appareils de cardio-training, tapis de course, les vélos et vélos elliptiques sont les plus utilisés dans ce contexte."

En créant son spa, l'Hostellerie Bérard, 3 étoiles à La Cadière-d'Azur (Var) y a inclus un espace fitness. Si l'accès à un espace comportant des poids, tapis de sol et un vélo est libre, celui de la salle au matériel haut de gamme, comprenant un tapis de course, un vélo, un vélo elliptique et un Kinésis (un mur de musculation et d'étirements, Technogym), est lui proposé dans un forfait payant, associé au spa, à 37 € pour les clients de l'hôtel et 47 € pour la clientèle extérieure. Le personnel est formé à l'utilisation des machines et peut conseiller le client. "Sur l'ensemble des ventes de ce forfait, 50 % de la clientèle va à la salle de fitness", détaille Stéphane Zanarelli, responsable commercial. Avec 2 750 forfaits vendus en 2015, ce choix de commercialisation a permis d'amortir le coût des équipements tout en répondant à une demande forte de la clientèle.


Un service pour se différencier des locations de meublés

Généralement, l'offre est comprise dans le prix de la chambre. "C'est un vrai plus pour l'hôtel, surtout si l'on travaille avec une clientèle internationale", détaille Lena Le Goff, directrice générale du Grand Hôtel du Palais Royal, 5 étoiles à Paris. C'est aussi grâce à ce genre de service que l'on se différencie de l'économie collaborative." L'hôtel dispose d'une salle de 30 m2 avec cinq machines et a misé sur une décoration soignée pour séduire sa clientèle. Situé dans le IXe à Paris, l'hôtel Adèle & Jules, classé 4 étoiles, n'aurait pas imaginé faire l'impasse sur ce service : "La tendance du running est très forte ces dernières années. Comme il n'y a pas d'espaces verts dans notre quartier, il était évident d'offrir cet équipement à nos clients", explique le directeur, Nicolas De Lattre.

En revanche, Hélène Bogliorio-Schaeffer, propriétaire de l'hôtel Les Gorges du Verdon & Spa, 4 étoiles à La Palud-sur-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence), bien qu'elle propose une salle équipée de cinq machines, constate que ses clients vont plutôt courir dans la nature environnante. "Par contre, les clients qui ont l'habitude de faire du sport sont contents de trouver ce service."

Le Mas Candille, hôtel 5 étoiles à Mougins (Alpes-Maritimes), propose une salle de fitness en complément d'une offre spa. Ouvert sur l'extérieur et avec vue sur les pré-Alpes, cet espace constitue un point fort pour l'établissement. "Les clients sont surpris car ces espaces sont généralement fermés. Cette ouverture est très appréciée et donne envie d'y aller, explique Carole Rouvier, directrice marketing. Aujourd'hui, il est indispensable d'apporter du service. Les clients sont demandeurs d'appareils performants et les installer dans un bel endroit est une bonne surprise pour eux."



Une utilisation mixte et variée

Pour Hélène Bogliorio-Schaeffer, l'aspect essentiel est de proposer un accès 24 heures sur 24 : "Les clients veulent faire du sport quand ils en ont envie, bien souvent très tôt ou parfois au milieu de la nuit, alors nous ne leur imposons pas de contraintes horaires."

Alors qu'à l'hôtel Adèle & Jules, c'est surtout la clientèle d'affaires qui fréquente la salle, entre 7 heures et 9 h 30, d'autres y voient une utilisation plus variée. Au Grand Hôtel du Palais Royal, "durant la Fashion Week, la salle est très utilisée par les femmes, détaille Lena Le Goff. Elles s'en servent pour lutter contre le décalage horaire et se maintenir en forme, y compris pendant leurs déplacements". Au Mas Candille, Carole Rouvier remarque que les vacanciers aussi prennent le temps de faire du sport, en l'associant souvent à un passage au spa. L'Hostellerie Bérard fait un constat similaire avec une utilisation à toute heure, mixte et par toutes les tranches d'âges.

Si certains établissements proposent un coach sportif sur réservation, selon Yannis Aimetti, le coach virtuel et les appareils connectés vont peu à peu s'imposer : "Le client peut suivre son entrainement et ses données d'un appareil à un autre, d'un voyage à l'autre. La connectivité représente un fort potentiel pour l'avenir."

Enfin, de nouvelles solutions apparaissent, comme le NOHrd Wall, un espace fitness complet directement intégré dans la chambre, proposant un service de plus en plus personnalisé au client.

Marie Tabacchi
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Matériels et équipements en CHR : faire son choix
par Jean-Gabriel du Jaiflin
Services