Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Mas des romarins affine sa stratégie

Hôtellerie - vendredi 28 octobre 2016 14:58
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Gordes (84) Propriétaire de cet hôtel-restaurant depuis trois ans, Alexandre Deshaies a compris qu'une vue imprenable sur Gordes n'était pas suffisante pour relancer une affaire.



Après une première expérience de gestion de son propre établissement (Le Crillon, à Murs, dans le Vaucluse) Alexandre Deshaies, ancien de Vatel Lyon, a fait l'acquisition du Mas des romarins en novembre 2013. Un hôtel-restaurant qui offre 13 chambres, un vaste jardin avec piscine et surtout une vue imprenable sur Gordes, l'emblème du Luberon. "Mais tout cela ne suffit pas à remplir le cahier des réservations. Après l'achat du fonds pour 700 000 €, j'ai entrepris les premiers travaux dans les chambres pour donner un coup de neuf et personnaliser chacune autour d'un thème. Mais pas dans le style bouquet de lavande et cigale..." 

Sur le thème du vin ou du voyage, par exemple, les chambres de ce 3 étoiles font déjà l'objet d'une nouvelle tranche de travaux. L'hiver dernier, deux ont bénéficié d'une totale rénovation des salles de bains, la douche à l'italienne remplaçant alors les baignoires.
"Sept autres chambres vont connaître la même évolution cet hiver afin de mieux répondre à l'attente de la clientèle", explique encore le propriétaire qui, à 29 ans seulement, sait parfaitement ce qu'il veut. "D'un taux d'occupation de 65 % en 2014, nous somme descendus à 57 % l'année suivante. Cette année, sur la saison, on remonte à 66 % mais avec une baisse ostensible du du prix moyen." La solution passe donc par l'amélioration du confort mais pas seulement.
En parallèle, Alexandre Deshaies a cherché à développer l'activité du restaurant. Après bien des déboires, il a enfin la certitude d'avoir trouvé la bonne solution (lire ci-dessous) pour affirmer sa différence dans ce coin de Vaucluse. Et bien entendu, faire face sans inquiétude au loyer mensuel de 10 000 €.

Jean Bernard
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services
  Articles les plus lus