×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

L'hôtel de la Poste grandit en taille et en notoriété

Hôtellerie - mardi 23 août 2016 16:06
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Charolles (71) Après l'étoile en 2012, c'est l'affiliation Relais & Châteaux qui vient d'être décrochée pour cet établissement de Charolles, repris par Frédéric Doucet il y a bientôt dix ans.





Frédéric Doucet est heureux. Dans quelques mois, le jeune chef de 40 ans s'envolera pour Tokyo à l'occasion de la cérémonie d'intronisation des derniers affiliés Relais & Châteaux. Un réseau que l'Hôtel de la Poste à Charollesa rejoint en juin dernier et qui offre désormais, à la Saône-et-Loire une deuxième Maison, aux côtés de Lameloise à Chagny.  Pour Frédéric Doucet, qui officiait depuis 10 ans sous la bannière Châteaux & Hôtels Collection - il a repris l'établissement à la suite de son père en 2007 -, "passer Relais & Châteaux c'est une belle reconnaissance mais surtout la concrétisation du travail et des efforts fournis par toute une équipe". Depuis 2012 et l'obtention d'un macaron Michelin pour sa table, le chef, entouré de ses vingt salariés, n'a pas chaumé. Il a ainsi conféré à l'établissement une croissance annuelle de 13 % (1,8 M€ de CA en 2015) avec en parallèle de sérieux investissements qui ont fini par peser dans le dossier d'affiliation Relais & Châteaux.


Un retour sur investissement

En 2013, c'est 1 M€ qui ont été engagés pour la création de La Villa des Kiwisavec six chambres, piscine, Jacuzzi et salle de petit déjeuner. Et depuis, chaque année, "100 000 € dédiés à la rénovation ", explique le nouvel affilié. Deux suites ont été repensées cette année dans le bâtiment principal qui seront suivies l'an prochain par deux autres chambres sur les 19 que comptent l'hôtel au total. Mais Frédéric Doucet qui adore "se lancer des défis et aller toujours plus loin" vise aussi un autre objectif : l'acquisition, à la fin de l'année, du restaurant situé juste en face de son établissement. "Il sera transformé en brasserie et me permettra de diversifier l'activité tout en proposant à ma clientèle moyen séjour - composée à 60 % de Français et 40 % d'Etrangers -  une cuisine qui ne soit pas uniquement gastronomique tout en restant de qualité".  Sachant que grâce à un référencement Relais & Châteaux "beaucoup plus probant auprès de la clientèle étrangère, confie Frédéric Doucet, l'activité sera régulière et lissée sur l'année"

Myriam Henry
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Communication digitale : web, mobile et réseaux
par Vanessa Guerrier-Buisine
Services