×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Ritz Paris de nouveau en scène

Hôtellerie - vendredi 17 juin 2016 14:09
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (Ier) L'établissement 5 étoiles de la place Vendôme a rouvert ses portes après quatre ans de travaux et 400 M€ d'investis. Un millier d'ouvriers et d'artisans ont été mobilisés pour cette rénovation.



Si Mohamed Al-Fayed, le propriétaire du Ritz Paris (Ier), a entrepris des travaux pharaoniques - d'un montant de 400 M€ - pour rénover l'hôtel de la place Vendôme, il a voulu avant tout conserver l'âme de la maison, avec l'aide du cabinet d'architecture new-yorkais Thierry W Despont. Après quatre ans de travaux, l'établissement n'a rouvert qu'une partie des chambres - environ la moitié - en raison de l'incendie qui s'est déclaré en janvier dans l'aile rue Cambon. L'ouverture complète est prévue pour 2017.

Un millier d'ouvriers et d'artisans ont été mobilisés pour cette rénovation d'ampleur. Le mobilier a été restauré puis réintégré à l'hôtel. 80 % des meubles et luminaires - dont les lustres - ont ainsi été conservés. La clientèle pourra retrouver les cygnes de la robinetterie, les cordons Valet and Maid, la fameuse clé à l'ancienne pour contrôler la lumière à l'entrée des chambres… Dans le lobby, le bleu roi, le bleu du Ritz, domine. Les boiseries en chêne, les sols en pierre de Mareuil, les dorures, les parquets et les étoffes des rideaux composent ce cadre.


30 000 m2 et 600 salariés

L'établissement de 30 000 m² compte désormais 142 chambres (71 chambres et 71 suites), contre 159 auparavant, et emploie 600 salariés. "Nous nous sommes mis à l'écoute de nos clients, souligne Nassim Yaghmaei, design manager du Ritz Paris. Nous pensons que le luxe n'a plus la même signification aujourd'hui que dans les années 1980. Le confort est primordial, comme les efforts d'insonorisation, mais les dimensions jouent un nouveau rôle. Dès le départ, l'idée était de réduire le nombre de chambres. Il fallait avant tout valoriser l'espace, la lumière et créer pour certaines des terrasses privatives ombragées, ouvertes sur le jardin." Les quinze suites de prestige ont pris le nom d'illustres hôtes u palace : Gabrielle Chanel, Marcel Proust, F. Scott Fitzgerald, Charlie Chaplin

Dans les chambres, les nouvelles technologies sont présentes, mais camouflées. On retrouve ainsi toute la connectique nécessaire dans les bureaux dissimulée sous un plateau en cuir, des télévisions derrière les miroirs… Au total, on compte deux kilomètres de câbles par chambre.

Parmi les nouveautés : un tunnel VIP a été creusé pour relier l'établissement à la place Vendôme et le jardin est désormais accessible à la clientèle. Une verrière, entièrement repliable, a été installée, et un salon Proust, en hommage à l'écrivain, a également été imaginé. Le Ritz Club Paris comprend désormais un espace dédié à l'art du soin Chanel, ainsi qu'un espace fitness de 120 m². Polyvalente, la piscine peut être recouverte d'un plancher et accueillir des banquets, des défilés de haute couture ou des bals.


Romy Carrere
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services