×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le OFF entre en Seine

Hôtellerie - jeudi 30 juin 2016 11:12
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris Amarré quai d'Austerlitz, l'établissement propose 58 chambres, quatre suites, un bar, un restaurant et une piscine.



Conçu par Gérard Ronzatti, architecte spécialisé de Seine Design, et par City Surfing, opérateur concepteur de solutions innovantes sur l'eau, l'hôtel Le OFF est né de l'appel d'offres lancé par le Port autonome de Paris. Composé d'une structure légère toute en transparence, avec une ossature en bois et en zinc, le bateau-hôtel amarré quai d'Austerlitz se fond dans le paysage et offre une vue imprenable sur la Seine. La décoration est épurée, avec 58 chambres spacieuses de 15 m2 dans un style mariant bois exotique et Corian noir, rehaussé de la couleur chaude du cuivre ou contrasté par de l'argent, du verre ou du zinc. Seules exceptions, les deux suites dessinées par designers Maurizio Galante et Tai Lancman, plus originales et colorées.


Piscine en lévitation

Le OFF veut s'affirmer comme un lieu de vie avec deux bars ouverts jusqu'à 2 heures du matin autour de la piscine. Ici, pas de gastronomie mais une restauration snacking, à déguster au bar, en terrasse, ou même à quai. Le bâtiment possède une architecture spécifique avec deux coques qui forment l'ossature du bâtiment et qui donnent une impression de flottement. Autre innovation, la piscine semble suspendue dans l'air vue depuis le pont inférieur. "Nous avions réalisé le lit en lévitation, la baignoire en lévitation, désormais nous avons la piscine en lévitation", sourit Christophe Sauvage d'Elegancia, l'un des porteurs du projet et gestionnaire avec son associé, Philippe Vaurs.

Un financement partagé

Pour financer ce projet de 11 M€, les partenaires se sont associés dans une SAS dont le groupe Novaxia est actionnaire majoritaire avec 54 % du financement, Bpifrance détenant 20 %, Citysurfing, 10 %, Business Angels 9 %, Elegancia 6 %, et Euromodules, 1 %. "Nous avons innové même dans le montage financier du projet puisque nous avons une concession de vingt ans. Nous projetons de réaliser un chiffre d'affaires de 4,5 M€ en période normale pour un résultat net de 1,1 M€ en vitesse de croisière", explique Joachim Hazan, p.-d.g. de Novaxia. "C'est une réelle prise de risque sur l'avenir à laquelle nous croyons fortement, d'autant que nous créons de la valeur en créant aussi le fonds de commerce."


Catherine Avignon
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
par la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration
Services