×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le 18, premier hôtel 4 étoiles au nord de la Butte Montmartre

Hôtellerie - mercredi 4 mai 2016 12:25
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Entièrement rénové, cet établissement affilié Best Western Plus dévoile une atmosphère singulière et chaleureuse.



Thomas Chaumette est le premier hôtelier à oser ouvrir un 4 étoiles porte de Clignancourt, à Paris. Né dans le XVIIIe arrondissement, il parie sur ce quartier en pleine mutation, à deux pas des Puces de Saint-Ouen et très bien desservi par le périphérique et les transports en commun. Celui qui a grandi dans les hôtels - ses parents étaient comédiens - a racheté cet établissement en perte de vitesse avec l'objectif de le rénover, de le développer et d'opérer une montée en gamme. Tout a été refait : plomberie, électricité, isolation phonique et bien sûr la décoration.

Après sept mois de gros travaux, l'hôtel Le 18, premier Best Western + de Paris intra-muros (la marque souhaiterait à terme que 45 % du parc parisien le soit), a rouvert mi-mars. Hôtelier de formation - diplômé de l'école hôtelière de Lausanne -, Thomas Chaumette a été attentif aux moindres détails, aussi bien à la qualité technique qu'esthétique pour faire de son établissement un lieu de vie intimiste, un "deuxième chez soi".


Vue sur le Sacré-Coeur

Les 49 chambres (à partir de 129 € la chambre double) sont toutes identiques pour des raisons commerciales, mais leur conception a été particulièrement soignée. Moquette originale où figurent les monuments parisiens dessinée par le propriétaire, literie Duvivier créée sur-mesure pour allier confort ferme et moelleux, matières nobles, revêtements muraux boisés, téléviseurs de dernière génération, miroirs design dans la salle de bain, champagne dans le mini-bar… "J'ai tout choisi, je voulais mettre ma patte", insiste l'heureux propriétaire. Des photos de Linda Bujoli, ancienne mannequin, ornent les chambres, dont une quinzaine offre une vue exceptionnelle sur le Sacré-Coeur.

Au rez-de-chaussée, le 'foyer' avec sa véranda Eiffel, son canapé Chesterfield de 10 mètres de long et ses suspensions en verre de Murano, se veut être un lieu propice à la détente, pour le petit déjeuner, une pause café (service café à discrétion) ou une coupe de champagne.


Julie Gerbet
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services