×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Emmanuel Russel (Esprit de France) : "Notre priorité est la croissance de nos hôtels"

Hôtellerie - mercredi 13 janvier 2016 14:59
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le président du groupe hôtelier expose sa stratégie après l'annonce du partenariat avec Fauchon, pour la création d'un hôtel 5 étoiles de 54 chambres à Paris.



Emmanuel Russel, président d'Esprit de France : 'Nos valeurs sont proches de celles de la maison Fauchon, avec la valorisation de l'art de vivre à la française.'
Emmanuel Russel, président d'Esprit de France : 'Nos valeurs sont proches de celles de la maison Fauchon, avec la valorisation de l'art de vivre à la française.'

L'Hôtellerie Restauration : Le partenariat passé avec la famille Ducros pour développer l'Hôtel Fauchon est-il le signe d'un nouveau modèle économique pour Esprit de France ?

Emmanuel Russel : Ce partenariat s'inscrit dans notre stratégie qui consiste à intervenir à la fois en tant que partenaire financier et en tant qu'opérateur. Cela a été initié avec l'hôtel La Tamise, un 4 étoiles parisien, puis avec l'hôtel Le Pigonnet, un 5 étoiles à Aix-en-Provence. Ces deux hôtels présentent de très bons résultats et confirment la réussite de notre stratégie d'opérateur-partenaire. Cela a été un critère important pour Michel Ducros, p.d.-g. de Fauchon, et cette réussite nous permet aussi de réfléchir à d'autres types de développement comme celui du contrat de management strito sensu.


L'Hôtel Fauchon portera-t-il la signature Esprit de France ?

Notre charte repose sur des critères précis : un bâtiment historique ou remarquable par son architecture, un emplacement d'exception, moins de 100 chambres, un niveau de service attentionné 4 ou 5 étoiles et le respect de l'esprit des lieux. Nos valeurs sont proches de celles de la maison Fauchon, avec la valorisation de l'art de vivre à la française.


Êtes-vous candidat sur tous les bâtiments publics, comme ce fut le cas pour Versailles ?

Nous examinons des dossiers mais avec un pré-requis obligatoire qui est la création de valeur. Nous avons bien sûr étudié le dossier Versailles, mais nous n'avons pas donné suite. L'équation financière n'était pas au rendez-vous. Nous avons trois priorités : la qualité de l'emplacement, la réalité économique et le potentiel du bâtiment.


Esprit de France fête cette année ses 35 ans. Vous-même êtes arrivé il y a plus de deux ans au poste de président du groupe. Quel bilan faites-vous à cette occasion ?

Nous nous sommes concentrés sur la montée en gamme d'Esprit de France, avec un renforcement de nos équipes et de nos compétences, la poursuite de la rénovation de nos actifs, l'enrichissement de nos services et l'amélioration de notre e-réputation. L'hôtel La Tamise est ainsi passé numéro 3 sur 1 700 hôtels parisiens de Tripadvisor, grâce à l'implication des équipes. Nous avons fait évoluer notre charte graphique, dont la signature est complétée par 'Hôtels et Demeures'. En termes de développement, si nous regardons à l'international, c'est davantage d'un point de vue opportuniste que volontariste. En France, même si nous restons attentifs aux opportunités, notre volonté est surtout de maximiser la valorisation de nos acquis, sans entrer dans une frénétique course au développement. Nous agissons de même avec la collection des châteaux, hôtels et demeures Esprit de France, en limitant le nombre de membres à 50 avec sept nouveaux châteaux partenaires en 2016. Nous sommes très sélectifs, chaque membre répond à notre ADN ainsi qu'à nos valeurs de patrimoine, d'art et d'histoire. C'est également dans cet esprit que nous avons réalisé la refonte de notre site internet www.espritdefrance.com, en créant notamment une interface sur notre portail, afin que les sites des 28 partenaires puissent y être directement accessibles et bénéficier des réservations au même titre que les hôtels que nous gérons en propre, contre une commission de 8 %. C'est aussi à leur attention que nous avons créé des itinéraires, très appréciés de nos clients anglo-saxons.

 

Quels sont vos objectifs pour 2016 ?

En 2016, notre priorité est de poursuivre la croissance organique de nos hôtels, notamment de l'hôtel La Tamise et de l'hôtel Le Pigonnet. Un autre enjeu majeur sera la rénovation complète de l'hôtel Royal Garden et l'accompagnement des travaux en cours de réalisation par le bailleur du futur Hôtel Fauchon.


Catherine Avignon
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services