×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

La société Immoparts gonfle son portefeuille Louvre Hotels

Hôtellerie - mardi 31 juillet 2012 10:24
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Présidée par Stéphan André, l'entreprise, principale franchisé du groupe Louvre Hotels est dorénavant propriétaire de 16 hôtels, répartis au sein des marques Première Classe, Kyriad, Campanile et Kyriad Prestige.



Stéphan André, p.-d.g. de la société, lors d'une intervention à Maison et Objet.
Stéphan André, p.-d.g. de la société, lors d'une intervention à Maison et Objet.

Le début d'année 2012 aura été très satisfaisant pour le groupe Immoparts , l'un des franchisés majeurs de Louvre Hotels dont le parc est composé en majorité de marques économique et moyenne gamme toutes situées hors du périmètre parisien : "Nous avons enregistré une hausse de + 4 % de chiffre d'affaires pendant les six premiers mois à périmètre comparable, par rapport à l'année 2011", affirme Stéphan André, p.-d.g. de la société et membre actif de l'AIFE (l'Association des franchisés de Louvre Hotels). Une vraie réussite quand on compare les résultats régionaux depuis le début de l'année. "Et pour le mois de Juillet, nous sommes aussi à + 2 % au 20 juillet par rapport à l'an dernier, et ceci même en dépit des aléas météorologiques ou sur fond de crise économique", ajoute-t-il non sans une certaine fierté.

 
Une relation de confiance avec le management

Si une grande partie de son secret tient à son professionnalisme, il repose également sur un certain pragmatisme. "Je suis un hôtelier avant tout, j'ai été à la tête de l'exploitation du groupe Envergure pendant 15 ans, et je connais l'hôtellerie économique." Ainsi, lorsqu'il construit de nouveaux hôtels - Immoparts privilégie les constructions neuves même si son p.-d.g. se dit prêt à effectuer des opérations de restructuration ou de rachats d'hôtels -, il étudie soigneusement son marché. "L'emplacement bien sûr, mais aussi le contexte économique car une grande part de notre clientèle est une clientèle professionnelle", dit-il. Mais il ajoute très vite une autre raison, tout aussi prioritaire : "Le management fait partie intégrante de la réussite. Ainsi, un directeur motivé génère entre 15 à 20 % de chiffre d'affaires en plus".

C'est pour cette raison et pour s'assurer de la qualité et du bon fonctionnement de ses hôtels que Stéphan André parcourt la France. "Je visite tous les hôtels tous les mois, dit-il, même si je confie en sous-traitance à Louvre Hôtels les ressources humaines ainsi que la comptabilité." Une situation qui pourrait néanmoins évoluer "je songe sérieusement à gérer mes prochains hôtels en franchise", dit-il. Et cela tombe bien car la société a de nouveau investi dans 3 nouveaux hôtels à Vannes, Metz et au Mesnil Amelot, "un terrain que j'avais acquis en 2008 et sur lequel je construis un hôtel Première Classe de 72 chambres", précise-t-il. "Le projet dans sa totalité, qui reste encore à finaliser, représente un investissement de 17 M€ environ, un seuil maximum supportable pour une petite structure comme la nôtre", affirme-t-il.

Un pool d'investisseurs solides

Pour assurer son développement, Stéphan André a su s'entourer de fidèles associés (5 à 6 d'entre eux réalisent ainsi 80 % des opérations prenant à chaque fois entre 15 à 20 % du financement), lui-même prenant selon les opérations entre 15 et 40 %, comme pour l'acquisition de l'hôtel Montbéliard-Belfort où il ne prend que 20 % du fonds de commerce, sur un investissement représentant 4,5 M€ pour 68 chambres. "La SAS Alliance Développement souhaitait trouver un opérateur mais disposait de tout un ensemble immobilier. Il était inutile d'acheter les murs d'un hôtel situé dans un ensemble de bureaux et de commerces", dit-il.

Immoparts est l'un des 5 principaux franchisés Louvre Hôtels avec son parc de 16 hôtels dont 2 Campanile, 4 Kyriad, 1 Kyriad Prestige, 9 Première Classe et 5 restaurants "avec un chiffre d'affaires de 15 M€ en 2011 pour un Ebitda autour de 4", précise-t-il. Une bonne performance qui n'empêche pas son p.-d.g. de garder un oeil critique : "Je pense que Louvre Hotels a effectué une véritable mutation avec des équipes performantes et expérimentées mais qui sont parfois trop éloignées de l'exploitation. C'est un sujet dont nous débattons souvent au sein de l'AIFE qui est une structure très active", déclare-t-il. Une vision pragmatique toute cartésienne.

Évelyne de Bast

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les conditions de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services