×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Vieux Pont : un goût d'Aveyron

Hôtellerie - lundi 11 juin 2012 15:44
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Belcastel (12) Derrière cet établissement solidement ancré dans son terroir, il y a une saga familiale, celle des Fagegaltier.



Nicole et Michèle Fagegaltier (au premier plan) : une belle complicité.
Nicole et Michèle Fagegaltier (au premier plan) : une belle complicité.

Trente ans au même endroit, et toujours la même envie d'entreprendre : Nicole Fagegaltier est à coup sûr la dame de Belcastel. "L'envie de vivre là où je suis née s'est imposée dès l'adolescence. Même à l'école hôtelière, je ne me voyais pas travailler ailleurs que chez moi", dit-elle. Nicole Fagegaltier a repris l'affaire familiale en 1983. Elle avait 20 ans. L'étoile Michelin est arrivée en 1991. "J'ai acquis le goût des bonnes choses parce que l'on mangeait bien chez nous." Si, dans le choix des produits, sa cuisine a une forte identité locale, elle demeure contemporaine et précise dans sa réalisation. "Il faut du goût. On doit manger parce que c'est bon, après si c'est joli, tant mieux", dit-elle.
Trente ans d'investissements, de labeur 'le nez dans le guidon', ont abouti à un ensemble cohérent : un restaurant, un hôtel de 7 chambres, un gîte, mais aussi un hôtel à Rodez. "Il faut du vécu pour évoluer. Trente ans, ça passe vite", souligne Nicole Fagegaltier.

Marcelle est toujours là
Mais on ne réussit pas seul. Aux côté de Nicole, il y a Michèle, sa soeur, chef d'orchestre pétillant d'une maison qui a vu des générations de clients se succéder. L'autre élément indispensable de la saga Fagegaltier, c'est Bruno Rouquier, le mari de Nicole, cuisinier lui aussi, qui a rejoint la maison plus tard et y a trouvé sa place. Avant, il y avait Marcelle, la mère de Nicole et Michèle, qui a fait la réputation du restaurant avec les fritures de poissons de rivière. À 86 ans, elle adore goûter les nouveaux plats de sa fille.
Bernard Degioanni

Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services