×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Palm Beach Cannes pourrait devenir le nouveau joyau de l'hôtellerie cannoise

Hôtellerie - vendredi 1 juin 2012 16:43
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Cannes (06) Le Casino Palm Beach de Cannes devrait devenir dans les prochaines années un haut-lieu du luxe de la marque 'Cannes'.



Plan de l'actuel Casino Palm Beach de Cannes.
Plan de l'actuel Casino Palm Beach de Cannes.

Aujourd'hui, le casino, les restaurants, les salles de réception et la discothèque du Palm Beach sont exploités par le groupe Partouche. Mais demain, cet ensemble pourrait devenir l'un des plus beaux resorts de la Côte d'Azur. L'avenir de ce qui constitue, selon David Lisnard, premier adjoint au maire de Cannes, chargé du tourisme, l'un des "derniers spots de très haut niveau de la Côte d'Azur" situé face aux îles de Lérins, a suscité trois ans de discussions entre le Syndicat de la Pointe Croisette (propriétaire du foncier), la Ville de Cannes, et le groupe Partouche.

"Respecter l'identité et l'histoire"
Un consensus a été trouvé et le projet de resort du Palm Beach comprendrait casino, restaurants, salles de réception, une grande salle de spectacle, un centre de thalassothérapie / spa, une discothèque, une piscine, et surtout un hôtel de luxe (jusqu'à 70 chambres).
La parcelle disponible s'étend sur 3 600 m², ce qui permet un plancher exploitable de 20 000 m². L'objectif du projet est de "ne pas déséquilibrer le site, d'en respecter les volumes actuels, l'identité et l'histoire", poursuit David Lisnard. Ce projet d'envergure devrait être ouvert à candidatures dès cet été. Des investisseurs russes, moyen-orientaux et français, dont un grand groupe de luxe, seraient déjà intéressés…

Vanessa Guerrier-Buisine

Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit et réglementation en CHR
par Pascale Carbillet
Services