×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Châteaux & Hôtels Collection dévoile ses ambitions

Hôtellerie - lundi 6 février 2012 16:55
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La convention annuelle de CHC a permis de tirer un premier bilan du mariage avec Exclusive Hôtels intervenu en milieu d'année et de donner les grands axes de développement pour les années à venir.



La fusion de Châteaux Hôtels Collection et d'Exclusive Hôtels étaient au coeur de la convention annuelle du nouveau groupe (+ 160 hôtels) qui vient de se dérouler au Lido à Paris. Une étape cruciale dans son développement. Pour preuve, 400 des 672 maisons étaient représentées. « Ce fut une convention fondatrice qui marque l'an I de Châteaux Hôtels Collection après la fusion. Pas de discours creux. On prend date pour l'avenir avec des engagements. Déjà pour 2011, le chiffre d'affaires a progressé pour les deux enseignes », lance Xavier Labrousse, directeur général.
En 2011, Châteaux Hôtels Collection a généré plus de 35 millions de chiffre d'affaires pour ses adhérents : 18,5 millions pour CHC (+ 40% ; 92840 nuitées) ; 17,3 millions d'euros pour Exclusive Hotels (+ 20% ; 131534 nuitées). Des chiffres en très nette progression. «Petit à petit, nous avons créé un outil très performant, commente Laurent Plantier, directeur général Alain Ducasse Entreprise. Et en cette période de crise, nos membres ont fait le choix de confier encore plus de chambres à la centrale de réservation.».
Aujourd'hui, deux systèmes de réservations (CHC et Exclusive Hôtels) cohabitent. Une plateforme commune est attendue pour début 2013. « Près d'un millions d'euros est investi dans la création de la nouvelle plateforme qui reprendra le meilleur des deux systèmes. Grâce au mono-planning, l'hôtelier récupère le choix des canaux de distribution. Tu te simplifies la vie, tu gères tes chambres comme tu en as envie », explique Xavier Labrousse.
Toujours à l'intention des professionnels, la mise en garde contre les agences de voyages en ligne est claire. Lors de la convention, Barbara Talbot, ex directrice stratégie marketing pour Four Seasons aux Etats-Unis, aujourd'hui consultante, explique qu'outre Atlantique, les solutions internet ont fait baisser les prix, capté entre un tiers et la moitié du prix des chambres qui auraient dû revenir à l'hôtelier et n'ont pas apporté de nouveaux clients. « Seule la qualité peut fidéliser un client, si c'est un critère important pour lui, assure-t-elle. Mais celui qui cherche toujours le prix le plus bas ne sera jamais fidélisé. L'hôtelier a tout intérêt à s'accrocher à une marque dont l'image véhicule une offre de qualité ». Aux hôteliers de faire leur choix.
Côté outils, CHC dispose d'un site grand public (près de 3 millions de visiteurs uniques) qui devrait encore monter en puissance, tout comme la centrale de référencement (20 millions d'euros d'achat pour les hôtels). Sans oublier les guides ou encore le tout nouveau magazine d'art de vivre « CHC Le Mag », tiré à 30.000 exemplaires (3 numéros par an).
Derrière ces outils, 69 collaborateurs dont 25 personnes au commercial (fusion des groupes mais aussi des équipes). Le nouveau service, divisé en 3 pôles (loisirs, corporate et séminaires), cible les salons spécialisés et monte des missions de prospection de clients partout dans le monde. Les objectifs de vente 2012 ? 250.000 nuitées et 11.000 coffrets, soit une augmentation de 15%. Et 210 séminaires, c'est-à-dire + 100%. Un site internet (seminaires-chateauxhotels.com) et un guide dédié aux séminaires sont prévus dans l'année.

Jusqu'à 20% du chiffre d'affaires

En fin d'année, un bilan du travail de la centrale de réservation (le chiffre d'affaires) sera envoyé à chaque membre. « On est obligé d'avoir une transparence sur le business. Ils savent ainsi exactement ce que la centrale a généré pour eux et les économies que CHC leur a permis de faire », dit Laurent Plantier. Le volume d'affaires apporté par la marque représente environ 20% de l'activité des adhérents. « Sans compter les clients qui reviennent par la suite en prenant contact directement avec l'hôtelier. Les coordonnées de l'établissement figurent dans le guide », souligne Xavier Labrousse.
Les adhérents sont-ils satisfaits ? Sur la base du volontariat, ils peuvent s'exprimer. Les résultats de l'étude réalisée par le cabinet Diffway a été dévoilée lors de la convention. Satisfaction d'ensemble parmi les membres CHC : 19% très satisfaits, 64 satisfaits, 15% peu satisfaits et 2% d'insatisfaits. Le rapport qualité/prix, la capacité de la chaîne à vous apporter de la clientèle, les relations avec le responsable régional, la centrale de référencement, l'image de la marque… tout y passe. Les membres du directoire, Xavier Labrousse, Timothée de Roux et Laurent Plantier sont attentifs aux résultats. Le réseau a pris une nouvelle dimension. Il propose de nombreux services (animations, opérations tout au long de l'année) et doit répondre aux attentes. « Les professionnels qui nous rejoignent doivent être convaincus. Il faut avoir envie de faire partie du groupement et de mettre en avant la marque », rappelle Laurent Plantier.
A un adhérent qui demandait « à quand la prochaine fusion ? », les dirigeants sourient. Oui le groupe a des ambitions, mais il a le temps. En vue, le cap des 1000 établissements dont 200 restaurants en 2015. Le développement à l'international n'est pas la priorité. « Nous souhaitons seulement pouvoir conseiller des points de chute à l'étranger à nos clients », précise Xavier Labrousse.
En attendant, l'heure est à l'ouverture du capital aux hôteliers. L'offre est en cours de formalisation. Mais pour le directoire, ouvrir le capital aux adhérents est une évidence, encore un pas vers leur participation à la gouvernance du réseau. 
Nadine Lemoine

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
La cuisson sous vide à juste température expliquée
par Bruno Goussault
Services