×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

La Monnaie Art & Spa Hôtel brille à nouveau à La Rochelle

Hôtellerie - mercredi 11 janvier 2012 14:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La Rochelle (17) Il a suffi de trois mois à la nouvelle propriétaire, Sylvette Lebeau, pour transformer cet établissement qui dresse son fronton XVIIe à deux pas du vieux port de la Rochelle. Une rénovation qui lui permettra de figurer dans le très arty guide 'Design Hôtels 2012'.



Côté cour, la façade en pierres est estampillée XVIIe. Côté jardin et recoins, le XXIe siècle éclaire d'un jour nouveau la demeure où jadis l'on frappait monnaie. Propriété de la ville qui l'avait dotée d'appartements, puis transformée en hôtel 3 étoiles en 2008, la belle demeure s'est métamorphosée en février 2011 au prix d'un investissement de 2,5 M€. Il s'agit d'une reconversion pour sa propriétaire (du fonds) depuis février 2010, Sylvette Lebeau. À 47 ans, après vingt-trois années consacrées à l'Éducation nationale, cette dernière a fait le choix d'une autre vie afin, notamment, de se rapprocher de son époux, notaire à La Rochelle. Avec La Monnaie Art & Spa Hotel, elle offre à la 'ville blanche' son premier véritable 4 étoiles (il en existe un autre, mais il est adossé à une résidence hôtelière).

"L'hôtel avait besoin d'être rénové. Je ne souhaitais pas un décor trop branché, juste un peu 'pop' et surtout chaleureux, où chacun peut se retrouver, se sentir à l'aise." C'est avec l'architecte Philippe Lucazeau (Atelier Solo à Nantes) que le projet a pris forme. Le noir est le fil conducteur d'un décor très élégant où se mêlent aussi le turquoise, le vert, l'orange et le rose. L'éclairage, entièrement à base de LED, distille une clarté douce et naturelle, idéale pour mettre en valeur la pléiade d'oeuvres originales - tableaux, sculptures et graffs - disséminés ça et là.

Dernier cri
Restait à se réapproprier les volumes. La Monnaie Art & Spa hôtel glisse dans les étages 36 chambres et suites très cosy, de 17 à 50 m2. Literie de qualité 'palace', climatisation individuelle, TV LED, pas de wifi mais une connexion internet ADSL… Au rez-de-chaussée, le patio-jardin est à ciel ouvert. Puis l'enfilade de pièces invite à se poser. Le salon-bibliothèque regorge de livres d'art et de voyages. Le bar, ouvert à partir de 15 heures, inscrit à sa carte des singles malts, champagnes et autres boissons accompagnées des créations du célèbre chocolatier de Troyes, Pascal Caffet, MOF pâtissier 1989. En sous-sol, la salle de sport dispose d'un équipement dernier cri. Et, fonctionnant uniquement sur réservation et en privatisation intégrale - jusqu'à six personnes - l'Happy Few Spa déroule une table massante, deux douches en chromothérapie, un sauna et un bassin à remous.

Renouvellement de clientèle
Sylvette Lebeau ne cache rien. Le taux d'occupation qui était de 63 % lors de son rachat est tombé à 52%. "Les habitués pensaient que les travaux allaient durer un an et nous ont oublié !" Toutefois, le renouvellement de la clientèle est en très bonne voie.
La qualité du service reste la priorité. Ouvert 7 jours sur 7 et toute l'année avec un accueil physique 24 heures sur 24, l'établissement emploie douze personnes et offre des prestations irréprochables. Ce qu'apprécient particulièrement les hommes d'affaires (40 % de la clientèle). Outre le business-center sur place, une salle de séminaire de 40 places nichée dans un hôtel particulier du XVIIIe est proposée à 500 mètres de l'hôtel. Sans surprise, c'est Sylvette Lebeau qui prend le volant du Renault Trafic, 7 places, pour transporter ses hôtes.

Brigitte Ducasse

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services