Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Retour d'expériences sur la Semaine des Ecoles Hôtelières au lycée Pastré Grande Bastide

Formation - Écoles - lundi 25 mars 2019 16:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Marseille (13) 

Dans le cadre la 6ème édition de la semaine des écoles hôtelières organisées par la Tablée des Chefs, les élèves de 2nde et de 1ère bac pro cuisine du lycée Pastré Grande Bastide ont préparé 100 repas au profit de l’armée du salut avec leurs 2 enseignants Mr Di Palma et Mme Levy.

Témoignages des élèves de seconde-cuisine du lycée hôtelier Pastré Grande Bastide Marseille 9e suite à la prestation réalisée le 13 mars 2019. 6ème édition de la Semaine des Ecoles Hôtelières.      

John Militosian « Lors de cette prestation qui avait pour but de préparer des repas pour l’association de l’Armée du Salut, j’étais avec la classe de seconde année et ma classe de première année de formation (bac professionnel de cuisine). On devait faire - au total - 100 couverts. Il y avait une brigade pour les plats et une brigade pour les desserts et personnellement j’étais « aux plats ». Ces plats présentaient du riz aux saveurs mexicaines « Haricots rouges, Maïs, Poivrons rouges et jaunes » … et pour le dessert, il y avait un crumble aux Pommes. Premièrement, pour lancer le riz, il fallait éplucher, ciseler et émincer une vingtaine d’Oignons.Ensuite, couper les poivrons en quatre et les épépiner. J’ai passé le relais aux premières qui ont continué le travail. Pour moi, faire ce genre de prestation, ça ne peut apporter que du bonheur et si on le fait c’est que cela nous tient à cœur aussi. Oui, je souhaiterais renouveler cette expérience car si c’est pour apporter de l’aide je le ferais volontiers...C’est pour l’association de l’Armée du Salut que l’on a fait cette prestation, c’est donc pour venir en aide aux personnes parmi les plus démunies. Quand on m’a proposé ça, j’étais hyper excité, c’était magique ».

Alexis Gauthier « Lors de cette journée où nous avons travaillé pour l’Armée du Salut bénévolement, nous étions avec les élèves de première (seconde année de formation) et avec nous, les  professeurs de pro. « Chef Levy » et « Chef Di Palma ». Nous avons donc préparé 100 repas pour des personnes qui sont dans le besoin. Les plats préparés étaient un riz pilaf aux saveurs du Mexique (maïs, haricots, poivrons, oignons) et également un crumble aux pommes. J’ai donc travaillé avec mon camarade M. John Militosian qui est également en première année de formation. Tous les cuisiniers étaient répartis en deux brigades. Une pour préparer le plat et une pour le dessert. Avec John, nous étions donc « au plat ». Nous avons reçu toute la marchandise la veille dans l’après-midi. Tous les produits que nous avons travaillés étaient fournis par l’Armée du Salut. En arrivant le mercredi matin, j’étais motivé et nous nous sommes attaqués aux oignons… épluchés puis émincés. Par la suite nous avons préparé les poivrons en les lavant et en les épépinant, nous les avons également émincés. Nous avons ensuite donné les produits aux premières pour qu’ils s’occupent de la cuisson du riz pilaf et de sa garniture. Cette journée m’a apporté du plaisir car cela me touche de pouvoir aider les personnes qui ne mangent pas à leur faim. Et puis nous, cela nous coûte rien de cuisiner pour la bonne cause car c’est ce que l’on aime. Si en plus on peut redonner le sourire à des personnes cela fait toujours plaisir. Pour terminer, je voulais dire que si on peut aider il faut aider car si plus tard nous ne mangeons pas à notre faim nous serons bien contents que des gens nous aident ».

Stessy Pastor « Cette journée m’a vraiment marquée. On a concocté un riz pilaf avec des saveurs mexicaines et un crumble aux pommes. Avec Samy, on a épluché les pommes puis nous les avons coupées en petits morceaux. Puis nous nous sommes occupés de la plonge. Enfin, nous avons préparé les barquettes. Au fait, nous étions en compagnie des premières, de chef Levy et de chef Di Palma. Les chefs et nous-mêmes étions très motivés pour préparer les repas bénévolement pour l’Armée du Salut. Cette expérience m’a appris que même si on travaille bénévolement, c’est-à-dire sans se faire payer, on ressent un frisson qui exprimerait : « aider les gens dans le besoin nous donne envie d’en faire plus ». En plus, il y avait une très  bonne ambiance dans la cuisine et quand il y a une ambiance pareille, on peut se comprendre, s’entraider, réaliser une très bonne cuisine. Une très bonne journée passée avec les cuisiniers et les chefs ? Si c’était à refaire, je le referai ».

#SamaineDesEcolesHotelieres #LaTableeDesChefs

 

 


Claude Dibiase
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Claude Dibiase
Journal & Magazine
Services