×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Jacotte Brazier : "Pour faire ce métier, il faut du caractère"

Formation - Écoles - mercredi 19 septembre 2018 15:44
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Dardilly (69) La petite-fille d'Eugénie Brazier est venue lundi 17 septembre témoigner de son parcours devant les élèves de BTS du lycée hôtelier Français Rabelais à l'occasion de la projection du film "À la recherche des femmes chefs", dans lequel elle apparaît.



Jacotte brazier a témoigné de son expérience auprès des élèves en BTS hôtellerie restauration du lycée François Rabelais de Dardilly.
© Stéphanie Pioud
Jacotte brazier a témoigné de son expérience auprès des élèves en BTS hôtellerie restauration du lycée François Rabelais de Dardilly.

Réalisé par Vérane Frédiani en 2016, le documentaire À la recherche des femmes chefs donne la parole à des femmes qui, à travers le monde, innovent dans la gastronomie, la restauration et les métiers de bouche. Qu'elles soient chefs, sommelières, entrepreneuses.., toutes défendent avec passion leur métier, la vision qu'elles en ont mais aussi leur place dans un milieu réputé difficile, notamment pour les femmes. 

Parmi les témoignages du film, on retrouve celui de Jacotte Brazier, la petite-fille de la mythique Mère Brazier, première femme chef à avoir obtenu 3 étoiles Michelin en 1933. Très engagée auprès des jeunes, Jacotte Brazier, qui a tenu avec sa mère le restaurant familial pendant 35 ans, a souhaité témoigner de son parcours et de celui de sa grand-mère à l'occasion de la projection du film au cinéma L'Aqueduc de Dardilly (Rhône) devant 5 classes de BTS hôtellerie restauration du lycée François Rabelais. 

Travailler tous ensemble

"Ce film féministe est instructif. Car il montre que pour faire ce métier, surtout quand on est une femme, il faut avoir un fort caractère. C'est à vous mesdemoiselles de vous imposer, mais sans agressivité et sans dénigrer les hommes non plus. Car nous devons travailler tous ensemble en bonne intelligence", a souligné Jacotte Brazier en s'adressant aux jeunes filles de BTS. 

La cause féminine est un sujet qu'elle connaît bien puisqu'à travers son association "Les Amis d'Eugénie Brazier", elle distribue des bourses d'études à des jeunes femmes défavorisées qui souhaitent devenir chefs. À la fin de la séance, Jacotte Brazier a également donné des conseils plus généraux à tous les élèves présents dans la salle. "Pour faire ce métier aujourd'hui, il est impératif de parler anglais couramment. Aussi, n'hésitez pas à bouger et à voyager pour multiplier les expériences. Quant aux contraintes de ce métier, je les connais. Mais cela peut changer. Il le faut d'ailleurs si l'on veut attirer la nouvelle génération", a-t-elle ajouté.

#JacotteBrazier #EugenieBrazier #MereBrazier #VeraneFrediani #BTSHotellerie #LyceeFrancoisRabelais #Michelin #Dardilly

Stéphanie Pioud
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services