Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

La fondation Apprentis d'Auteuil démarre L'Ouvre-Boîte à Lyon

Formation - Écoles - mercredi 30 mai 2018 12:36
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Lyon (69) Grâce au dispositif d'aide à l'entrepreneuriat créé par la fondation catholique, deux jeunes restaurateurs testent actuellement leur propre concept au sein de la Commune : un food court ouvert, il y a peu, dans le VIIe arrondissement de Lyon.



De gauche à droite : Ludovic Picot, responsable du dispositif, au côté des deux futurs restaurateurs Vignesh Annadurai et Hassan Merbaï.
© Stéphanie Pioud
De gauche à droite : Ludovic Picot, responsable du dispositif, au côté des deux futurs restaurateurs Vignesh Annadurai et Hassan Merbaï.

Après Nantes et Marseille, la fondation Apprentis d'Auteuil lance L'Ouvre-Boîte à Lyon. Ce dispositif innovant offre à des jeunes de moins de 30 ans peu qualifiés la possibilité de créer leur entreprise, notamment dans le domaine de la restauration.

Pour cette première formation lyonnaise, c'est la candidature de deux jeunes entrepreneurs qui a été retenue dans la section restauration. Après deux semaines de formation intensive sur la création d'entreprise, adaptées à leur projet et dispensées dans les locaux de l'Isara-Lyon - école d'ingénieurs spécialisée dans l'agriculture, l'alimentation, le développement rural et l'environnement - Vignesh Annadurai et Hassan Merbaï testent actuellement leur concept à la Commune, un nouvel espace d'innovation culinaire, où les clients peuvent découvrir toutes sortes de snacking (burgers, plats mijotés, street-food...). Au sein de la petite échoppe qui leur est allouée, les deux jeunes entrepreneurs proposent ainsi, une semaine chacun à leur tour, la cuisine de leur choix. Pour Vignesh Annadurai, il s'agit de plats typiques de l'Inde du Sud (South Indian Foodie), son pays d'origine, tandis qu'Hassan Merbaï, originaire d'Algérie, propose une cuisine orientale et méditerranéenne (Les Tajines de Yemma). 

Mise en situation réelle

"Il s'agit de les mettre en situation réelle, puisqu'ils doivent tout gérer eux-mêmes : les courses, la cuisine, la caisse, la relation aux clients... En moyenne, ils servent entre 60 et 80 couverts par jour et ne comptent par leurs heures. Cela leur permet d'être confrontés à la réalité du métier de chef d'entreprise", explique Ludovic Picot, responsable de l'Ouvre-Boîte Lyon. Après six mois de test, les deux jeunes restaurateurs entameront, dès septembre, la troisième phase de leur formation. Pendant 18 mois, ils seront accompagnés par un réseau de professionnels dans leurs démarches de recherche de financement, de locaux et de développement de leur activité. Tous deux rêvent d'ouvrir leur restaurant au coeur de Lyon. La seconde promotion de L'Ouvre-Boîte Lyon sera, elle, lancée en mars 2019.  

#VigneshAnnadurai #HassanMerbai #LudovicPicot #Ouvre-Boite #Commune #Lyon #Cuisine #Entrepreneuriat #FondationApprentisAuteuil

Stéphanie Pioud