×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Michel Roth dans les cuisines du CFA de Sarreguemines

Formation - Écoles - mercredi 10 mai 2017 17:28
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Sarreguemines (57) Cette visite, le 4 mai dernier, est un retour aux sources pour le chef lorrain qui s'est formé dans l'établissement mosellan il y a plus de quarante ans.



Stephan Schneider, Michel Roth, Julien Dimofski et Jean-Pierre Wilhelm.
Stephan Schneider, Michel Roth, Julien Dimofski et Jean-Pierre Wilhelm.


Un vent de partage entre générations a soufflé dans les cuisines du CFA Henri Nominé de Sarreguemines (Moselle), le 4 mai dernier. L'enfant du pays Michel Roth était en cuisine avec les premières et deuxièmes années de BP arts de la cuisine et arts du service et commercialisation en restauration. L'enjeu : préparer un menu (amuse-bouche, entrée froide, poisson, plat principal, et dessert) pour 30 convives. 

Aux côtés du chef lorrain, d'illustres confrères, par ailleurs responsables d'apprentis du CFA : Jean-Pierre Wilhelm, de l'Auberge Saint Jean à Spicheren (Moselle), Julien Dimofski, du restaurant Dimofski à Woelfling-lès-Sarreguemines (Moselle) et Stephan Schneider de l'Auberge Saint-Walfrid à Sarreguemines (Moselle), une étoile Michelin.


L'impression que c'était hier

"Nous voulions mettre les apprentis en valeur", situe Arnauld Barbier, professeur de cuisine au CFA à l'origine de l'événement. "Il y a deux ou trois ans, l'un de mes élèves m'a dit : 'De toute façon, aucun chef ne vient ici.' Ça m'a travaillé... Alors quand j'ai croisé Michel Roth à un concours d'apprentis il y a peu, je lui en ai touché un mot. Il s'est montré très enthousiaste."

Pour la star du jour, élève il y a quarante ans du CFA Nominé, le retour aux sources fut agréable. "J'ai l'impression que c'était hier !"
, confie-t-il d'un ton jovial.  part le matériel, qui permet aujourd'hui d'atteindre l'excellence des cuissons, rien n'a changé. L'ambiance est la même. Je me souviens de ces hautes fenêtres : j'appréciais d'avoir une vue sur l'extérieur." Conseils, petits secrets techniques, précisions sur la décoration des plats... L'exercice a été riche pour les jeunes, et gratifiant pour les chefs. "On devrait faire ça plus souvent, conclut Michel Roth dans un large sourire, ça renforcerait les liens entre chefs et apprentis. C'est important passer le relais aux jeunes générations."


Lucie De Gusseme
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services