Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Les recommandations de Patrick Scicard devant la 47ème promotion BTS du lycée Jean Drouant

Formation - Écoles - vendredi 4 décembre 2015 11:01
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

La réunion s'est terminée par la traditionnelle photo de famille avec tous les participants, au premier plan notamment autour de Patrick Scicard : Gilles Blasco, Elodie Rémont, Michel Ryckebush, Pierre Berthet.
© Cynthia Perrod
La réunion s'est terminée par la traditionnelle photo de famille avec tous les participants, au premier plan notamment autour de Patrick Scicard : Gilles Blasco, Elodie Rémont, Michel Ryckebush, Pierre Berthet.

D'abord, « il faut croire à son rêve ». Et puis, «il faut oser se lancer, saisir les opportunités sans trop réfléchir ». Patrick Scicard est aussi un fervent partisan du « voyager, bouger, aller à la découverte de la France et de l'étranger. Se déraciner pour quelque temps » est toujours enrichissant. Le parrain de la 47ème promotion BTS du Lycée des métiers de l'hôtellerie et de la restauration de Paris Jean Drouant est venu à la rencontre, mercredi 2 décembre, de ses 84 filleuls, filles et garçons. La réunion organisée par l'association des anciens élèves des promotions de l'enseignement technologique hôtelier Promatel Paris-Ile-de-France, présidée par Pierre Berthet, avec l'encadrement du lycée et son nouveau proviseur, Michel Ryckebusch, marque toujours les esprits. Les futurs professionnels peuvent librement discuter avec un professionnel reconnu, lui-même passé sur les bancs de leur établissement. Patrick Scicard est de la promotion 1974. Devant la nouvelle génération, l'ancien directeur du Château d'Esclimont (Eure-et-Loire), à seulement 24 ans, a aussi beaucoup insisté sur « les qualités humaines qui doivent prédominer en toutes circonstances », que ce soit vis-à-vis des «clients, collègues, supérieurs ou employés ». Et sur les nécessaires connaissances opérationnelles : « j'ai été chef de rang, maître d'hôtel, cuisinier ou steward en charge de la plonge » avant d'intégrer une direction et poursuivre sa carrière la tête de l'hôtel Lutétia (Paris) ou de l'hôtel Martinez (Cannes), puis, à partir de 1995, de Lenôtre, signature de luxe du groupe Accor à l'époque avec ses 1000 collaborateurs. Dans l'amphithéâtre de Jean Drouant, il résume en quelques phrases clés les points essentiels au succès et au bonheur de  « vivre ensemble » dans ce métier et dans d'autres : transmettre à ses équipes, savoir s'impliquer, travailler dans le même sens, valoriser l'expérience des séniors, animer en sachant partager le sens de l'humour, encourager les talents et l'esprit d'entreprendre… Des conseils que les élèves ont volontiers applaudis.

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
Services