Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Lancement des festivités pour les 25 ans du lycée privé Haute-Follis

Formation - Écoles - mercredi 21 octobre 2015 16:54
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Laval (53) L'établissement mayennais a soufflé ses bougies le 15 octobre en présence d'élus de la région. Fer de lance d'une succession d'opérations, cette soirée a permis de faire le point sur les projets à venir.



"Nous ouvrons officiellement les festivités qui marquent les 25 ans de la section hôtelière du lycée privé Haute-Follis à Laval (53)". Le 15 octobre, Henri-Claude Bayol, proviseur depuis 2009, s'est adressé à un large auditoire - anciens élèves, élèves actuels, clients du restaurant pédagogique, partenaires et professionnels - convié pour célébrer ce quart de siècle. "L'histoire a commencé en 1990 sur le site Notre-Dame-de-la Miséricorde avec des formations qui s'ouvraient à la volée, dont la création d'une section hôtelière avec le BEP hôtellerie-restauration. En 91, il y a eu une reconnaissance rectorale, puis en 96, l'ouverture du baccalauréat professionnel en deux options (cuisine et salle). En 2000, l'établissement fusionne avec et sur le site Haute Follis. Puis, d'autres filières s'ouvrent : le CAP cuisine et le CAP service brasserie café (SBC), respectivement en 2009 et 2012", récapitule chronologiquement ce 5ème chef d'établissement depuis la création. Aujourd'hui, la dénomination "lycée des métiers Haute-Follis" (premier établissement du département en terme d'effectifs avec 1000 jeunes) regroupe deux sites : le site Haute-Follis (formations avant-bac) - où se situe la section hôtelière de 130 places -, et le Campus EC 53 (formations post-bac).


Etablissement dans le Top 3 des Pays-de-la-Loire

"Pour nous, l'innovation passe par l'adaptation aux réformes. On a toujours eu de l'avance sur la façon d'enseigner. Par exemple, nous prônions depuis un moment l'enseignement des matières transversales, et c'est ce qu'impose depuis septembre la refonte du bac techno", ajoute modestement le chef de travaux, Denis Ruault. Pédagogie, numérique, mondialisation, gouvernance... l'établissement mayennais, dans le top 3 des Pays-de-la-Loire, revendique sa proximité avec la profession et son écoute envers les nouvelles technologies pour avancer. Henri-Claude Bayol et Denis Ruault ne cachent pas leurs projets pour la section hôtelière. Dès la rentrée 2016, ils espèrent ouvrir une classe de mise à niveau (35 places) et une classe BTS option hôtellerie-restauration (18 places).

Et d'ajouter : "En fonction de l'avancée de ces projets, nous avons l'objectif d'étendre la pâtisserie d'application." Dans la soirée, l'équipe pédagogique a invité les anciens élèves à souffler les bougies du gâteau d'anniversaire en présence d'élus de la région : François Zocchetto, sénateur-maire de Laval, Guillaume Chevrollier, député de la Mayenne, Didier Peschard, conseiller régional de l'enseignement technique, Jean-Luc Charles, président de l'OGEC Haute-Follis, et Philippe Paré, directeur Diocésain. Une deuxième opération aura lieu le 20 novembre : les élèves de terminale bac pro participeront à un diner à 6 mains avec des chefs du département. La sélection régionale de la coupe Georges Baptiste, le 4 février prochain, clôturera les festivités.


Hélène Binet
Journal & Magazine
Services