×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

À Nantes, les designers planchent sur nos pratiques alimentaires

Formation - Écoles - jeudi 11 octobre 2012 09:34
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Nantes (44) À l'École de design de Nantes, enseignants, chercheurs et étudiants s'interrogent sur le contenu et l'environnement de nos assiettes au sein du laboratoire des nouvelles pratiques alimentaires et d'un master.




En septembre, le designer Benoît Millet a pris les commandes du programme Nouvelles pratiques alimentaires à l'École de design de Nantes (44).
© DR
En septembre, le designer Benoît Millet a pris les commandes du programme Nouvelles pratiques alimentaires à l'École de design de Nantes (44).

Le saviez-vous ? Danone travaille avec des designers ; car le design est partout, y compris dans l'alimentation. Que ce soit dans le contenu de nos assiettes, nos pratiques alimentaires, les systèmes de production, de distribution, la préparation des repas, la dégustation, les lieux, sans oublier le packaging. Si bien que depuis 2009, l'École de design de Nantes (44), dirigée par Christian Guellerin, s'intéresse de près aux nouvelles pratiques alimentaires. Un libellé qui fait l'objet d'un master, et, depuis, deux ans, d'un laboratoire de recherches. Une thématique qui attire les étudiants, mais également de nombreux partenaires, tels que Seb, Bongrain, Charal, Carrefour, l'université de Nantes ou encore Oniris, l'école nationale vétérinaire, agro-alimentaire et de l'alimentation de Nantes.

"Une démarche centrée sur l'humain"

"Notre fer de lance, c'est le design industriel, explique Jocelyne Le Boeuf, directrice des études de l'école. Mais nous nous ouvrons sur l'innovation alimentaire, pour la réflexion qu'elle implique sur nos modes de vie, ce que bien manger signifie, ses liens avec le développement durable ou encore ses aspects culturels. Notre démarche est centrée sur l'humain." Un vaste champ d'investigation, qui inspire les étudiants. Certains planchent sur l'alimentation nomade, les repas sur les lieux de travail, les cantines scolaires… Le tout sous la houlette du designer Benoit Millet, responsable du programme nouvelles pratiques alimentaires et créateur de passerelles entre design et anthropologie : "Je suis pour une approche transversale du design alimentaire". Il peut donc aussi bien aborder la future consommation d'insectes, déjà pratiquée aux Pays-Bas, que l'évolution des arts de la table -"On ne se tient plus à table comme avant, or nous avons toujours des assiettes".

Le 'Dark Burger' à la loupe

"S'il existe une forte attente de nouveautés dans le domaine de l'alimentation, il faut cependant prendre en compte la peur de l'inconnu", constate Céline Gallen. Enseignant-chercheur à l'université de Nantes et maître de conférences en marketing, cette spécialiste des comportements alimentaires est également consultante à l'École de design de Nantes. "Le consommateur a besoin d'être rassuré, poursuit-elle. Lui proposer un hamburger noir, comme cela a été fait chez Quick au moment de la sortie des épisodes Star Wars en 3D, peut donc à la fois susciter sa curiosité, mais également le rebuter." Un décryptage des réactions face à ce 'Dark Burger' fait d'ailleurs l'objet d'une étude menée par les universités de Nantes et Lyon (69). Preuve que le marketing d'un produit alimentaire n'a rien d'anodin et que l'industrie agro-alimentaire flirte de plus en plus à découvert avec le design.

À savoir : pour l'année 2012-2013, les inscriptions au master Nouvelles pratiques alimentaires sont closes, mais celles pour 2013-2014 ouvrent le 15 novembre 2012.

Anne Eveillard

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les conditions de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services