×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Congrès de l'Aflyht : au coeur de la formation

Formation - Écoles - lundi 2 avril 2012 10:41
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Blois (41) Le 19e congrès de l'Aflyht s'est déroulé du 28 au 30 mars, à la Halle aux grains de Blois. Il y a beaucoup été question de la rénovation du BTS tourisme et de l'évolution des voies technologique et professionnelle.



Le 28 mars, au lycée des métiers d'hôtellerie et de tourisme Val de Loire à Blois (41), Agnès Vaffier, présidente de l'Association française des lycées d'hôtellerie et de tourisme (Aflyht), a inauguré le 19e congrès de l'association, devant un parterre de 200 participants. Le lendemain, on entrait dans le vif du sujet, avec des thèmes tels que 'Économie, écologie, pédagogie'. Les proviseurs et chefs de travaux prenaient néanmoins le temps de visiter le village des 36 partenaires. Le 30 mars, avaient lieu les interventions attendues de l'inspection générale. Pour commencer : la réforme du BTS tourisme, qui sera appliquée à la rentrée 2012. Cette formation annulera et remplacera les BTS animation et gestion touristiques locales (AGTL) et ventes et productions touristiques (VPT).

Alain Henriet, inspecteur général de l'Éducation nationale chargé du tourisme, a détaillé les quatre grandes fonctions de ce BTS nouvelle mouture : accueil/vente et suivi de clientèle en langue française et en langues étrangères ; accueil, animation et accompagnement des touristes ; élaboration de l'offre touristique ; veille et traitement de partage de l'information touristique. Ce diplôme sera composé d'un large tronc commun mais une spécialisation pourra s'opérer à deux niveaux : dans la partie 'gestion de l'information touristique', il sera proposé d'approfondir soit la dimension 'multimédia', soit la dimension 'tourismatique'. Et dans le cadre du 'parcours de professionnalisation', l'élève devra développer et valoriser des compétences spécifiques liées à une orientation fonctionnelle ou sectorielle particulière. L'accent sera mis sur les langues étrangères, la gestion de la relation client, et la connaissance des destinations. Les textes entérinant cette réforme ont été adoptés à l'unanimité par la 17e commission professionnelle consultative, et devraient être signés début avril par le cabinet du ministre.

Focus sur le bac pro en trois ans

Entrée en application à la rentrée dernière, la réforme du bac pro en trois ans a suscité un vif intérêt de la part des congressistes. À la sortie du collège, l'élève s'orientant vers la restauration doit désormais choisir entre bac pro cuisine et bac pro commercialisation et services en restauration. "Ces diplômes doivent fournir le même niveau de professionnalisation que l'ancien bac pro en quatre ans. On passe de techniques professionnelles à une démarche d'acquisition de compétences, explique Jean-Marie Panazol, doyen du groupe IGEN Économie et gestion. L'équilibre et les effectifs des classes ont longuement été débattus. L'attractivité est plus forte pour les métiers de la cuisine que la salle, notamment du fait des émissions de télévision. Il y a un vrai travail de communication à faire sur la réalité de chaque métier. Il faut aussi montrer que les perspectives de carrière en salle sont tout aussi importantes qu'en cuisine. Les jeunes doivent faire leur propre choix. Certains établissements ont même mis en place une période de transition pour laisser aux élèves le temps de choisir entre les deux bac pro." Concernant le bac technologique hôtellerie, "c'est une belle réussite", ajoute Jean-Marie Panazol.
Le congrès s'est terminé sur une soirée de gala au château de Blois. Place désormais à la préparation du prochain congrès de l'Aflyht, du 20 au 23 mars 2013, au Palais des congrès de Strasbourg (67).

Hélène Binet

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services