×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Équipements et nouvelles technologies

ePack Hygiene fête ses 10 ans : "Nous offrons toujours plus de mobilité à nos clients"

Équipements et nouvelles technologies - mercredi 16 novembre 2022 14:40
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Les équipes d'ePack Hygiene étaient présentes au salon EquipHotel, du 6 au 10 novembre, à porte de Versailles. L'occasion de s'entretenir avec Yves Rallon, président et fondateur de la solution.



L’Hôtellerie Restauration : Quelle a été l’évolution de votre solution en 10 ans ?
Yves Rallon : Lorsque la solution a été lancée fin 2012, ePack Hygiene répondait à l’essentiel de la règlementation du paquet hygiène avec huit principaux modules, essentiellement tournés vers la restauration commerciale. Très vite, nous nous sommes rendu compte que tous les métiers de bouche avaient les mêmes exigences et les mêmes attentes : gagner du temps, simplifier le suivi du PMS tout en améliorant le niveau de conformité. C’est ainsi qu’une cinquantaine de modules sont aujourd’hui disponible. Au-delà de l’éventail fonctionnel, c’est aussi la gamme ePack Hygiene qui a su évoluer, allant de l’écran tactile 15 pouces à la tablette 10 pouces qui ont fait notre renommée jusqu’au PAD ou l’application ePack Hygiene pour offrir toujours plus de mobilité à nos clients.

Comment voyez-vous l’avenir par rapport aux enjeux de la restauration ?
Les restaurateurs sont préoccupés par les sujets de recrutement et par conséquent des matières premières. ePack Hygiene est un palliatif à ces problématiques puisque la solution permet de faire gagner du temps aux équipes de cuisine. Concernant l’HACCP, certains cuisiniers qui ont déjà travaillé avec notre solution, dans le cadre de leur embauche, l’exigent dans la cuisine. Ils savent qu’ils réussiront à garantir le niveau de sécurité alimentaire attendu. Nous avons œuvré en créant une solution numérique qui permet de gérer l’HACCP de façon simple et sans venir empiéter sur le cœur des métiers. La mise à disposition du matériel, du logiciel et toute la partie service, relevé de configuration des lieux et personnalisation de l’outil, l’installation, la formation, sans oublier le SAV, sont compris dans l’abonnement. La sécurité alimentaire est un enjeu important, partout dans le monde.

Comment vous voyez-vous dans 10 ans ?
Nos clients considèrent ePack Hygiene comme un véritable "tableau de bord" dans leur cuisine. À court terme, ePack Hygiene deviendra ePack System, qui sera la cuisine connectée. Aujourd’hui, la solution est déjà connectée avec les chambres froides, mais le sera bientôt avec les matériels de cuisine tels que les fours, les cellules de refroidissement, les lave-vaisselles… Toute la data sera récupérée de façon la plus automatisée possible. Nous sommes également connectés avec le bureau, les responsables qualités, ou avec nos fournisseurs pour passer les commandes et gérer les inventaires. Tout cela est réalisable directement depuis ePack Hygiene ou, selon la taille de l’établissement, via notre partenaire Adoria, spécialiste des achats, approvisionnement, recettes, productions, gestion de stock. Dans les mois à venir, nous sommes déterminés à rendre le marché encore plus performant et interconnecté.

 


Célia Rigon
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services