Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

La crise sanitaire pèse lourdement sur l'emploi en Espagne

Emploi - lundi 6 juillet 2020 15:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Barcelone (ESPAGNE) À l'heure du bilan de ces derniers mois de confinement, l'industrie hôtelière espagnole a perdu cette année 20 % de ses emplois. Dans tous les cas, le net ralentissement laissera des traces, notamment parmi la communauté française en Espagne.



Une activité toujours au ralenti sur les Ramblas, au centre de Barcelone
Une activité toujours au ralenti sur les Ramblas, au centre de Barcelone

Le Service emploi Espagne créé par Pierre-Olivier Bousquet est la première “bourse de travail francophone” en Espagne, dont les salons permettent d'évaluer les opportunités de carrière, particulièrement dans le secteur de l'hôtellerie-restauration. La neuvième édition, organisée le 1er juillet à Barcelone, était donc très attendue à la sortie d’une crise du Covid-19 qui pèse encore lourdement sur l'activité. 550 visiteurs ont été ainsi accueillis au Novotel Barcelona City, où la sécurité sanitaire était d'ailleurs garantie grâce au protocole ‘AllSafe’ mis en place par le groupe Accor dans ses hôtels.

À l'heure du bilan de ces derniers mois de confinement, les nombreux candidats francophones ont d'abord constaté les dégâts d'une industrie hôtelière espagnole qui a perdu cette année 20 % de ses emplois. L'hôtellerie est en effet le secteur le plus touché par la pandémie en Espagne : 48 904 postes y ont été créés entre mars et juin 2020, contre 256 710 au cours de la même période l'an dernier. Aujourd’hui, les offres d'emplois disponibles pour travailler dans les établissements hôteliers en Espagne sont 30 % moins nombreuses qu'il y a un an. Et c'est encore pire dans le secteur de la restauration, où les propositions auraient diminué jusqu’à 60 %, selon une étude de la société de travail temporaire Adecco.

 

1 Français sur 5 pourrait rentrer en France

Évidemment, la nature conjoncturelle de la crise laisse espérer un fort rebond de l'activité en 2021. À condition que les conditions sanitaires n'obligent pas à un nouvel arrêt de l'économie. Dans tous les cas, le net ralentissement laissera des traces, notamment parmi la communauté française en Espagne. L’enquête menée par le Service emploi Espagne (du 27 avril au 7 juin 2020) est à ce titre aussi instructive que préoccupante : 18 % des Français interrogés envisagent en effet de rentrer en France. Et ce pourcentage augmente très sensiblement dans le cas des familles ayant des enfants scolarisés dans des établissements français, faute de pouvoir faire face aux frais de scolarité : “42 % des personnes qui ont répondu s'interrogent sur leur avenir en Espagne”, confirme Isabelle Bonnet, qui a supervisé cette étude. Des résultats qui corroborent les sombres perspectives des associations professionnelles de l'hôtellerie et de la restauration en Espagne, où 30 % des établissements du secteur CHR pourraient baisser définitivement le rideau en 2020.

#Crise #coronavirus #covid19 #espagne


Francis Matéo