×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Expatriation : cap sur l'Allemagne

Emploi - jeudi 19 décembre 2019 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Tête de file européenne, l'Allemagne attire bon nombre de candidats à l'embauche. On y trouve de belles opportunités, à condition d'être motivé et d'accepter de commencer souvent en bas de l'échelle.



À Berlin comme dans le Sud de l'Allemagne, de belles opportunités en matière d'emploi sont à saisir.
À Berlin comme dans le Sud de l'Allemagne, de belles opportunités en matière d'emploi sont à saisir.

► La législation pour venir y travailler

En Allemagne, il n’existe pas de code du travail, mais une série de lois comme celle sur le temps de travail, les congés et les temps partiels. Au pays de la langue de Goethe, les secteurs de la restauration et de l’hôtellerie sont souvent à la recherche de professionnels. Sur Berlin bien entendu, mais également dans le Sud du pays, en Bavière, dans la Sarre et la région Bade-Wurtemberg. À condition d’être motivé, d’avoir le goût du contact et d’être prêt à commencer en bas de l’échelle, il n’est pas rare d’être embauché sans diplôme. Les moins de 35 ans peuvent tenter leur expatriation grâce à des stages en entreprise, souvent conçus comme une période d'essai améliorée pour une insertion professionnelle durable.

 

► Trouver un emploi

Mieux vaut postuler par écrit. Avant un premier entretien, il faut préparer son dossier : CV, copies de diplômes et certificats de travail. Si on maîtrise l’allemand, on peut aussi déposer son CV à l’Agence fédérale pour l’emploi (www.arbeitsamt.de).

 

► Pour quel salaire ?

La France et l'Allemagne ont un salaire brut minimum à peu près identique. Selon l’Union des Français de l’étranger (UFE), le salaire est tout de même globalement plus élevé en Allemagne que dans l’Hexagone “avec une rémunération moyenne brute de 3 200 € par mois outre-Rhin, contre moins de 2 500 € pour la France.”

 

► La culture du travail

Les codes sont différents de ceux de la France. Par exemple, on commence tôt - autour de 8 heures en principe. La ponctualité, le respect des règles et la franchise sont des valeurs fortes. En Allemagne, la confiance n'est pas due, elle se gagne. On attend globalement de vous que vous travailliez dur. On notera enfin que la vie personnelle et professionnelle est très fortement séparée.

#Allemagne #Expatriation


Mylène Sacksick