Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Expatriation : cap sur le Japon

Emploi - mercredi 10 juillet 2019 15:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

75 - Paris Le pays du Soleil levant fait de plus en plus rêver les Français. Plus de 10 000 ressortissants s'y sont déjà installés.



Le Japon offre de belles opportunités mais demande un temps d'adaptation pour réussir son expatriation.
© GettyImages
Le Japon offre de belles opportunités mais demande un temps d'adaptation pour réussir son expatriation.

S’installer au Japon

Il est possible de partir au Japon sans effectuer de démarches autres que posséder un passeport et un billet retour. Pour autant, il n’est vraiment pas aisé de s’y installer en tant qu’expatrié. Passé 90 jours sur place, vous êtes censé rentrer, et il vous est interdit de travailler dans le pays. Sauf si vous possédez une compétence particulière, un savoir-faire typiquement français qui peut intéresser les Japonais. Ainsi, dans la restauration, vous aurez une chance, car les boulangers, pâtissiers, crêpiers et chefs ont le vent en poupe. Une fois un emploi trouvé, votre employeur fera une demande de certificat d’admissibilité, indispensable avant toute demande de visa. Dans la foulée, une procédure de demande de visa de travail sera lancée. Mais attention : ils ne sont pas ouverts à toutes les professions.

 

Dénicher un logement

Les appartements se louent généralement par l’intermédiaire d’une agence immobilière. Certaines d’entre elles sont spécialisées dans la location pour les étrangers. Elles se trouvent principalement à Tokyo et dans les grandes métropoles.

 

Trouver un emploi

Le bouche à oreille est le meilleur moyen de trouver un emploi au sein d’une entreprise française. Vous pourrez aussi aller toquer à la porte des bureaux de l’Agence pour l’emploi japonais (Hello Work for Foreigners). Pour les femmes, deux associations peuvent vous aider : www.femmesactivesjapon.org et www.fewjapan.com. Pensez aussi à vous renseigner auprès de l'Amicale des cuisiniers et pâtissiers français au Japon (www.acpfj.com) et ne manquez pas de contacter le Comité́ consulaire pour l’emploi et la formation professionnelle de Tokyo (www.afj-japon.org). Sachez qu'il existe aussi quelques hôtels et restaurants pourvoyeurs d'emplois ou d'arubaito (emplois temporaires) : Mercure Tokyo, Hilton Tokyo, le centre de gastronomie française de Tokyo, aux Bacchanales (à Akasaka, Kioicho, Osaki, Ginza, Hakata et Kyoto), Le Bouchon lyonnais à Tokyo, Le Cordon bleu à Sarugakucho...

 

Connaître la culture locale

Les codes sont très importants au Japon. La forme joue un rôle essentiel dans les relations sociales, accorder sa confiance prend du temps et la maîtrise de la langue est ardue. Le temps de travail n’est pas réglementé à 35 ou 39 heures comme en France. Il existe des entreprises où l’horaire de fin de journée n’est pas précisé. Enfin, parler japonais est très souvent une condition essentielle. 

 

Pour plus d'informations, contactez la chambre de commerce et d’industrie (www.ccifj.or.jp) et/ou l’ambassade de France au Japon : www.ambafrance-jp.org


Mylène Sacksick
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Mylène Sacksick
Repères-clés

Capitale : Tokyo

Population : 127 millions d'habitants

Superficie : 378 000 km²

Langue : japonais

Monnaie : yen (1 € = 120 ¥ environ)

Croissance du PIB : 0,6 %

Chômage : 3,5 %

Environ 10 000 Français vivent au Japon