×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Sept conseils avant de s'expatrier

Emploi - lundi 1 avril 2019 16:42
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Job, démarches administratives, hébergement… Pour éviter galères et désillusions, préparez bien votre expatriation avant de tout plaquer.



S'expatrier n'est pas un long fleuve tranquille. Anticipez bien votre départ.
© iStock
S'expatrier n'est pas un long fleuve tranquille. Anticipez bien votre départ.

► D’abord, trouvez un job !

Impensable de partir sans emploi, sans compter que peu de pays vous accepteraient de toute façon. Commencez donc par vous renseigner auprès de votre entreprise pour savoir si une mobilité à l’international est possible. Autrement, compulsez les sites dédiés aux expatriés, ainsi que Pôle emploi international et les annonces déposées sur L’Hôtellerie Restauration.

 

► Faites une liste

Préparer son départ, c’est entreprendre l’ensemble des démarches administratives nécessaires. Incontournable, le site du ministère des Affaires étrangères et du Développement international : www.diplomatie.gouv.fr. Pensez aussi aux ambassades, à l’Union des Français à l’étranger, ou encore à la CCI internationale.

 

► Réaliser un budget

S’expatrier, c’est parfois augmenter son niveau de vie. La question du budget minimum à prévoir mérite que l’on s’y attarde, a fortiori si l’on part en famille.

 

► Zoom sur les conditions de travail

Horaires, congés payés, temps de travail hebdomadaire… Profondément différentes d’un pays à l’autre, les conditions de travail seront passées au crible avant de signer son contrat de travail.

 

► Et les enfants ?

Garde des plus petits, scolarisation, nounou après l’école : la vie quotidienne des enfants sera à prendre en compte pour bien vivre votre expatriation. Certains documents seront indispensables pour faire sa vie à l’étranger. Parmi ceux-ci, le livret de famille, l’extrait d’acte de mariage (ou de Pacs), les dossiers scolaires ou encore le certificat de radiation de l’école des enfants.

 

► Gérez votre logement pendant votre absence

Que faire de son appartement en France, si vous partez loin ? Si vous êtes propriétaire, vous pouvez vendre votre bien (et ainsi être exonéré de l’éventuel prélèvement d’impôts sur la plus-value réalisée). Vous pouvez aussi le louer pour le retrouver à votre retour. Tout dépend de vos revenus, de vos besoins financiers et de vos aspirations.

 

► Pensez au retour

Idéalement, il faudrait penser au retour avant même de quitter le territoire. Cela vous aidera à affiner votre projet et à régler certaines démarches administratives (logement, visa, etc.), qui diffèrent selon la durée de l’expatriation.

#Expatriation


Mylène Sacksick
Journal & Magazine
Services