×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Recruter un travailleur handicapé

Emploi - mercredi 2 février 2022 13:31
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Toute entreprise de plus de 20 salariés a l'obligation d'embaucher des travailleurs handicapés. Zoom sur les aides financières existantes.



L'Agefiph propose aides financières et accompagnement personnalisé aux entreprises recrutant un travailleur handicapé/
© Katarzy
L'Agefiph propose aides financières et accompagnement personnalisé aux entreprises recrutant un travailleur handicapé/

L’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH) s’applique aux entreprises du secteur privé comptabilisant plus de 20 salariés. Leur nombre doit représenter au minimum 6 % de l’effectif. En cas de non-respect, l’employeur doit payer une contribution à l’Agefiph, la structure de référence en matière d’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Pour accueillir un travailleur handicapé et mettre en place d’éventuels aménagements à son maintien dans l’emploi, des aides financières existent. Condition sine qua none pour en bénéficier : demander à ce qu’elles soient prescrites par un organisme de placement spécialisé (Cap emploi, mission locale, Pôle emploi) et soumises à l’Agefiph. Concrètement, il existe cinq grandes aides financières, accordées aux employeurs embauchant des salariés handicapés :

• Aide à l’accueil et l’intégration et/ou l’évolution professionnelle des personnes handicapées

Objectif : apporter un accompagnement lors de la prise de fonction du travailleur nouvellement recruté. Le montant de cette aide est de 3 000 € maximum.

Critères à respecter : recruter un travailleur handicapé en CDI ou en CDD de 6 mois ou plus.

 

• Aide à l’embauche en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage

Objectif : encourager ce type d’embauche et pérenniser ces emplois. L’aide est de 4 000 € maximum.

Critères à respecter : engager un travailleur handicapé en contrat de professionnalisation pour une durée minimum de 6 mois, à raison d’au moins 24 heures par semaine (16 heures en cas de dérogation). 

 

• Aide à l’insertion professionnelle (AIP)

Objectif : encourager les employeurs à recruter durablement des personnes handicapées éloignées de l’emploi. Le montant de l’aide s’élève à 2 000 € pour un CDI ou un CDD de 12 mois à temps plein (1 000 € pour un temps partiel de minimum 24 heures par semaine).

Critères à respecter : employer un travailleur handicapé âgé de 45 ans ou plus, ou bien un demandeur d’emploi n’ayant pas travaillé plus de 6 mois consécutifs dans l’année précédant le recrutement, ou encore recruter un employé en CDI ou CDD (pour une durée minimum de 12 mois).

 

• Aide au maitien dans l’emploi en fin de carrière

Objectif : accompagner les travailleurs handicapés seniors jusqu’à la retraite. L’aide varie de 4 000 € à 6 700 € par an.

Critères à respecter : employer des travailleurs handicapés ayant 52 ans ou plus, en CDI, et pour lesquels une réduction du temps de travail est préconisée.

 

• Aide à l’adaptation des situations de travail

Objectif : adapter le lieu de travail pour une meilleure intégration du travailleur handicapé. L’aide est plafonnée à 9 150 €. 

Critères à respecter : l’aide peut être demandée par l’employeur pour les salariés ou travailleurs indépendants reconnus handicapés. Elle s’applique aussi pour les personnes en voie de reconnaissance d’un handicap. 

 

À noter qu’en complément de ces aides financières, les entreprises peuvent bénéficier de conseils et/ou d’un accompagnement personnalisé de la part de l’Agefiph. Elles peuvent également consulter quelques-unes des 600 fiches-expériences en matière de recrutement, d’intégration et de politique ressources humaines autour du handicap. Ces concours de l’Agefiph portent leurs fruits : en 2017, plus de 91 000 personnes handicapées ont trouvé ou ont pu conserver leur emploi.

 

#Emploi #Handicap


Mylène Sacksick
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services