Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Travailler en France lorsque l'on vient de l'étranger

Emploi - mercredi 11 juillet 2018 16:38
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

75 - Paris Maria Wick, 26 ans, fait partie de ces étrangers venus travailler en France. Au-delà de ses compétences propres, quel atout a-t-elle su mettre en avant ?



"Être étrangère n'a pas été un frein, mais plutôt un atout : ma maîtrise de la langue et ma capacité d'adaptation m'ont permis de faire rapidement mes armes dans l'hôtellerie française."  

Pour Maria Wick, 26 ans, doublement diplômée d'un Bachelor en mathématiques et en relations internationales, trouver un emploi en France a été d'une facilité déconcertante. Il faut dire que les compétences de la jeune femme ne manquent pas. Née au coeur de l'Alaska, dans un tout petit village de campagne, rien ne la prédestinait à venir tenter sa chance dans l'Hexagone. Élevée par des parents musiciens qui lui transmettent le goût de la musique et de la fête, elle s'oriente au départ vers les mathématiques.

Mais à 22 ans, elle rêve de voyages et d'ailleurs. Premier départ en France, début 2014. Elle décroche un poste de professeur d'anglais dans un lycée de Saint-Étienne (Loire). "Je travaillais 20 heures par semaine, le reste du temps j'en profitais pour voyager et découvrir du pays : la langue de Molière, le patrimoine culturel et architectural, et plus que tout la gastronomie française… Tout cela a renforcé mon envie de  vivre ici et d'y faire carrière !"

"C'était tout sauf plan-plan"

Dès lors, Maria ne lâche plus son objectif. De retour aux États-Unis, elle boucle son Bachelor en travaillant les week-ends dans un bar à champagne, histoire d'arrondir ses fins de mois : "C'était vraiment top, c'était jovial, vivant et tout sauf plan-plan. […] C'est à partir de ce moment-là que j'ai eu vraiment très envie d'entrer dans le monde de l'hôtellerie-restauration". Dès lors que tout est clair dans sa tête, la jeune Américaine plie bagages, direction la France. En outre, les formations françaises en hôtellerie-restauration, extrêmement réputées, l'attirent vers la capitale. 

"L'atmosphère cosmopolite des lieux"

Elle quitte donc les États-Unis pour suivre un master en hôtellerie au Centre de management hôtelier international (CMH Paris). Embauchée dans un premier temps à la réception du Hidden Hôtel (XVIIe), elle se réjouit de "l'atmosphère cosmopolite des lieux". Depuis le mois dernier, elle exerce au 4 étoiles Le Belleval (Paris VIIIe). Chargée de l'évènementiel et de l'organisation des réceptions, congrès et colloques, elle se félicite de faire partie d'une équipe aussi dynamique. "Ici, beaucoup de salariés ont une expérience à l'international, conclut-elle. Une équipe multiculturelle, c'est réellement un plus dans un établissement hôtelier." Au-delà de ses qualités propres, c'est bien sa capacité d'adaptation à un environnement multiculturel qui est appréciée et qu'elle a su mettre en avant.
 

Mylène Sacksick
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Mylène Sacksick
CV Express
En dates

1992 : Naissance en Alaska (États-Unis)

2014 : Professeur d'anglais dans un lycée de Saint-Étienne (Loire)

2016 : Bachelor en mathématiques et en relations internationales (double cursus), University of Alaska

2017 : Master en hôtellerie, CMH Paris (IXe)

2018 : Réceptionniste à l'Hidden Hôtel (Paris XVIIe)

Faire venir un salarié étranger en France

Gérer une pénurie de main d'oeuvre, recourir à du personnel qualifié, accélérer une stratégie d'internationalisation… Les raisons pour lesquelles les employeurs français embauchent des salariés étrangers sont diverses. En fonction de la nationalité du futur salarié, la réglementation en vigueur peut varier. C'est l'origine géographique du salarié qui détermine les formalités à effectuer par l'employeur. Les ressortissants de l'Espace économique européen (EEE) et de la Suisse peuvent séjourner et travailler en France librement. Pour les autres en revanche, c'est au cas par cas. Sachez qu'il existe de surcroit des dispositifs spécifiques à certains profils. À l'occasion d'un recrutement international, il s'avère donc indispensable de bien définir la durée du contrat, le type de profil ainsi que le contenu de la mission. En effet, les procédures peuvent être très différentes en fonction de ces critères. Et en certains cas, considérablement allégées.

Plus d'infos sur : 
www.ofii.fr - www.cleiss.fr - www.expat.com - www.service-public.fr