Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

"Trouver ses ressources, ses capacités à rebondir" avec l'International Coach Federation

Emploi - mercredi 15 avril 2015 11:43
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

"Dévoiler les atouts des candidats", "redonner confiance", "rétablir une situation managériale difficile", "réorienter sa carrière", ... Le coaching est accessible à tout type d'âge et de profil. Entretiens avec Stéphanie Damou-Sabry de l'International Coach Federation et 3 coachés.




L'Hôtellerie-Restauration : Qu'est ce que l'ICF ?

Stéphanie Damou-Sabry : C'est la première fédération de coaching professionnel au monde qui regroupe 25 000 membres, dont 1000 en région Ile-de-France. C'est aussi une fédération reconnue qui permet de porter un réseau de coachs professionnels et de garantir une crédibilité avec une déontologie professionnelle pour les clients.

Est-ce que les personnes coachées sont en recherche d'emploi ou déjà en poste ?

On a des profils extrêmement variés. Cela va du jeune diplômé - ou même pas encore diplômé et qui anticipe pour le futur – au directeur qui souhaite rebondir. Il y a des personnes qui ont quitté le secteur et qui souhaitent y revenir. C'est très varié en termes de catégorie socio-professionnelle, d'âge, d'expérience…

Le coach s'adapte t-il au profil du candidat ?

Oui, complètement. Un coach n'est pas spécialiste dans le secteur qu'il accompagne. Bien au contraire. C'est un professionnel du processus d'accompagnement, et justement il va aider la personne à trouver en elle-même ses ressources, ses capacités à rebondir. On a des ateliers collectifs sur une thématique bien précise, ce qui permet de partager, comparer ou échanger sur des similitudes avec les autres candidats. Ou bien un flash coaching en 20 minutes sur la gestion du stress et des émotions, la communication, la gestion du temps et de l'organisation, ...

Au-delà de LHR Emploi, où peut-on retrouver l'ICF ?

L'ICF est très proche des jeunes. Je m'occupe en l'occurrence de la commission coaching génération future. Le prochain rendez-vous que l'on peut vous donner : le 19 novembre 2015 pour la Journée nationale des jeunes où on va intervenir bénévolement dans tous les établissements (secondaire, supérieur) de France.


Hélène Binet
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Hélène Binet
Le retour de 3 coachés :

Marius Negoita, 35 ans, est en recherche de poste depuis novembre 2014, suite à un licenciement économique. Il était auparavant chargé de mission à l'UCPA (Union nationale des centres sportifs de plein air). Pour lui, sa visite à LHR Emploi est un changement de cap professionnel. Ou presque. Car l'hôtellerie-restauration est un secteur qu'il connait bien, ayant eu des postes de réceptionniste de nuit et de maître d'hôtel en Turquie. Marius Negoita espère donc revenir en réception. "Le coaching avec l'ICF m'a bien aidé. Il a fallu que je relate les points positifs de chacune de mes expériences, et aussi de mon parcours. Au final, j'ai pu créer la passerelle entre les 2 secteurs dans lesquels j'ai travaillé afin de transposer les compétences communes, dit-il. Sur le plan humain, ça me rassure et m'a reboosté. On se remet à la fois en questions et on a un regain de confiance."

Hoseina Khadiga, 35 ans, est en train de réaliser une formation au titre professionnel agent de restauration au CFA de Villepinte (93). Fin juin, elle devra donc trouver du travail. "Je manque de confiance en moi, déplore t'elle. C'est pour ça que j'ai souhaité être coachée". Elle a réalisé le flash coaching en 20 minutes sur la perte de confiance en soi. "On m'a dit d'être plus positive, de parler de mes qualités lors d'un entretien. Je n'ai pas eu de conseils de la part du coach. Je me suis rendue compte que j'étais seule à avoir les cartes en main. Il faut que je sois concise et convaincante".

"Quand on est confronté à quelqu'un de complètement extérieur à notre environnement, qui vous écoute, ça permet d'avoir des réponses ou en tout des cas des pistes pour trouver les réponses." Laurent Corplet, 46 ans, a pour sa part une solide expérience du secteur et a précédemment eu des postes à responsabilité dans l'événementiel. A LHR Emploi, il est venu prospecter plusieurs groupes de restauration pour dénicher un poste de responsable commercial. Il s'est néanmoins arrêté sur l'espace coaching pour un tête-à-tête : "Même si j'ai de l'expérience, et déjà eu plusieurs fois des entretiens, on a toujours des choses à rectifier. Ce flash coaching m'a aidé à ouvrir les yeux sur des points auxquels je ne portais pas forcément attention."

www.coachfederation.fr