×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Bilan de l'été : "L'année 2022 a été exceptionnelle", affirme Olivia Grégoire

Conjoncture - lundi 29 août 2022 12:47
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Paris (75) Lors d'une conférence de presse au ministère de l'Economie le 29 août, la ministre a salué la bonne performance des acteurs du tourisme et des indicateurs en forte augmentation, qui ont parfois dépassé les niveaux de 2019.



Selon l'Insee, le climat des affaires dans l'hébergement et la restauration a atteint 'un niveau historiquement élevé', déclare Olivia Grégoire, lors de sa conférence de presse à Bercy, le 29 août.
© DR
Selon l'Insee, le climat des affaires dans l'hébergement et la restauration a atteint 'un niveau historiquement élevé', déclare Olivia Grégoire, lors de sa conférence de presse à Bercy, le 29 août.

“Les bonnes nouvelles sont assez rares dans les temps qui courent, donc cela me fait plaisir de partager les performances de nos acteurs du tourisme”, a insisté Olivia Grégoire, en préambule à la conférence de presse de présentation du bilan touristique de la saison estivale. La ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme, a félicité les acteurs du tourisme pour les bons chiffres enregistrés cet été, saluant une année 2022 "exceptionnelle". 35 millions de Français sont partis en vacances cette année, soit 7 Français sur 10 (contre 6 sur 10 l’année dernière), rejoints par les clientèles européenne et américaine qui ont “retrouvé le chemin de la France”. Selon l’Insee, les données du climat des affaires dans l’hébergement et la restauration ont atteint “un niveau historiquement élevé”. La fréquentation globale a retrouvé les niveaux de 2019, qui était une année record, a rappelé Olivia Grégoire.

Cette embellie concerne tant la restauration - où les entreprises ont majoritairement déclaré une activité en hausse sur les trois derniers mois - que l’hôtellerie, où les RevPAR a augmenté de 22,2 % par rapport à 2019, dans toutes les régions, surtout en Île-de-France et Paca (+ 30 %). L’hôtellerie de plein air enregistre 6 % de nuitées supplémentaires par rapport à 2021. La SNCF reconnait également une fréquentation record en matière de nombre de billets vendus (23 millions en juillet et août, soit une augmentation de 10 % par rapport à 2019).

Les signaux sont enfin “très encourageants” pour l’arrière-saison, avec des taux de réservation en avance dans l’hôtellerie. Les dépenses des touristes sont aussi en hausse, avec des paiements en carte bleue supérieurs de 10 % par rapport à 2019, à la fois dans la restauration et l’hôtellerie.

 

Repenser le tourisme de demain

Olivia Grégoire a également insisté sur le récent changement de gouvernance du secteur du tourisme, désormais rattaché au ministère de l’Économie et des Finances, et non à celui des Affaires Etrangères, comme c’était le cas depuis 2014 : “Il est très important pour les acteurs d’avoir un interlocuteur unique. Ce rattachement a une visée stratégique qui consiste à nous rassembler pour repenser le tourisme d’aujourd’hui et de demain dans son ensemble.

La ministre a donné les grands axes de sa politique pour le tourisme, avec pour objectif de confirmer et d’améliorer sa place sur le plan international. De nouveaux défis attendent le tourisme, a-t-elle rappelé, “pour l’adapter aux évolutions sociétales et aux changements environnementaux qui font évoluer la demande.” Le plan Destination France, lancé par Jean-Baptiste Lemoyne en novembre 2021, se poursuivra donc, afin d’investir dans “un tourisme plus durable et plus social”  dans les prochaines années.

#OliviaGregoire #Tourisme 


Roselyne Douillet
Journal & Magazine
N° 3787 -
09 décembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services