Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Une légère augmentation du taux d'occupation en janvier, selon InExtenso

Conjoncture - mardi 16 mars 2021 15:21
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

En un an, le taux d'occupation a chuté de 63 % en France, pour atteindre 20% en début d'année, indique le cabinet d'études dans son dernier baromètre. Le tarif a diminué de 11 % pour un prix moyen de la nuitée de 76 €, entrainant une baisse du revenu moyen par chambre disponible de près de 67 %.



Cannes. La Côte d'Azur est durement touchée par l'absence de la clientèle internationale et le tourisme d'affaires.
© GettyImages
Cannes. La Côte d'Azur est durement touchée par l'absence de la clientèle internationale et le tourisme d'affaires.

L’année 2021débute avec une légère augmentation du taux d’occupation qui atteint 20 %, toutes gammes d’hôtels confondues. Ce rebond reste très modéré, les allers et venues des citoyens français étant toujours limités avec le maintien du couvre-feu. À l’échelle européenne et mondiale, la situation reste semblable avec la fermeture de certaines frontières et une restriction des déplacements des touristes et des voyageurs d’affaires.

Les Français restent donc majoritairement les clients des hôtels hexagonaux et ce sont les hôtels économiques et super-économiques qui s’en sortent le mieux et enregistrent la plus faible baisse (respectivement - 60% et -36 %, alors qu’elle est de - 88% pour le luxe et le haut de gamme et de - 73% pour le milieu de gamme). En un an, le taux d’occupation a chuté de 63 %, le tarif de 11 % pour un prix moyen de la nuitée de 76 €, entrainant une baisse du revenu moyen par chambre disponible de près de 67 %.

 

Paris et Île-de-France : une très faible amélioration

Le taux d’occupation des hôtels parisiens et franciliens atteint 14 % en janvier, en très légère progression de 1 % par rapport à décembre 2020, mais bien en dessous de la moyenne nationale. La clientèle nationale a représenté 96 % des occupants et a bénéficié principalement aux hôtels économiques qui ont enregistré un taux d’occupation de 18 %. Les palaces et hôtels haut de gamme sont les plus fortement touchés par l’absence de la clientèle internationale et le tourisme d’affaires, avec des taux d’occupation respectivement de 6 % et 4 %.

 

En région (hors Côte d’Azur)

Le taux d’occupation des hôtels en régions a atteint 22 % en janvier (19 % en décembre 2020). Les établissements régionaux poursuivent leur légère remontée grâce à la clientèle française qui s’est davantage rendue sur les littoraux (exception faite de la Côte d’Azur) au détriment de la montagne fortement pénalisée par la fermeture des stations. Les établissements les moins touchés sont les hôtels super-économiques (- 2 %) et économiques (- 3 %) alors que les hôtels de gammes supérieures ont enregistré un net recul de 15 %.

 

Sur la Côte d’Azur

Le taux d’occupation des hôtels est de 12%, soit le même que celui enregistré en décembre dernier.  Comme à Paris, les établissements haut de gamme et luxe sont majoritairement restés fermés et le resteront jusqu’au printemps 2021. À Cannes, les établissements super-économiques et de milieu de gamme ont réussi à attirer des touristes français, notamment en raison des efforts consentis par les hôteliers qui induit une recette moyenne par chambre de seulement 9 € HT (en baisse de plus de 70 % par rapport à janvier 2020).

 

#InExtenso



 

TO

RMC 

RevPAR

2021

Var./n-1

2021

Var./n-1

2021

Var./n-1

Luxe et haut de gamme

 7 %

-  88 %

 168 €

- 11 %

 11 €

- 89 %

Milieu de gamme

 15 %

-  73 %

 86 €

-  18 %

 13 €

- 78 %

Économique

 21 %

-  60 %

 59 €

- 6 %

 12 €

- 62 %

Super économique

 34 %

-  36 %

 45 €

- 5 %

 16 €

- 40 %

Moyenne

 20 %

-  63 %

 76 €

- 11 %

 15 €

- 67 %

RevPAR= revenu moyen par chambre disponible • TO = taux d’occupation • RMC = recette moyenne par chambre louée

Journal & Magazine
Services