×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Intempéries, grèves, pénuries d'essence… quel impact sur l'hôtellerie-restauration ?

Conjoncture - vendredi 1 juillet 2016 09:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le cabinet CHD Expert révèle les résultats d'une enquête menée le 14 juin auprès des professionnels des CHR pour connaître les retombées des récents événements sur leur activité.



La fin du mois de mai et le début du mois de juin ont été particulièrement chaotiques en France. Les manifestations contre la loi travail ont eu de multiples répercussions, avec notamment des grèves dans les transports et le blocage pendant plusieurs jours de raffineries et dépôts de carburant, ce qui a entraîné des pénuries d'essence dans tout l'Hexagone. Pour couronner le tout, suite à de fortes pluies tout au long du mois de mai, le nord et le centre de la France ont subi de nombreuses crues et inondations entre le 31 mai et le 7 juin. Autant d'éléments qui, selon le cabinet d'études CHD Expert, ont impacté l'hôtellerie-restauration hexagonale.

Selon une étude réalisée le 14 juin dernier auprès de 422 professionnels des CHR, les grèves ont été les événements qui les ont le plus touchés (57 % des établissements impactés, avec 96 % déclarant une chute de fréquentation et 16 % constatant une baisse du panier moyen). Suivent les pénuries d'essence - qui ont frappé 44 % des établissements interrogés (53 % observant une baisse de fréquentation et 41 % des annulations de réservation) - et les intempéries et inondations, qui ont touché plus d'un tiers des professionnels (36 %, majoritairement dans le Nord-Ouest et l'Île-de-France).

L'Euro 2016, qui a débuté le 10 juin, n'a pas compensé la mauvaise perception du début du mois de juin, au contraire. La compétition a même été perçue comme ayant eu des conséquences négatives pour 30 % des personnes interrogées, 72 % estimant avoir subi des baisses de fréquentation dues à l'Euro (jusqu'à 83 % dans les hôtels avec restaurant) et 10 % des baisses d'activité (15 % pour la restauration à table).

Du côté des consommateurs, sur 302 répondants, 154 (51 %) ont estimé avoir été pénalisés par les divers événements survenus fin mai et début juin. Les intempéries ont touché 12 % des sondés, les grèves (pénuries et problèmes de transports inclus) en ont affecté 24 %, et 15 % estiment avoir dû subir à la fois les intempéries et les grèves. Parmi ces clients, 28 % disent avoir dû réduire leur nombre de visites au restaurant et autant affirment avoir dépensé moins pour leurs repas au restaurant. Enfin, les clients ont été nombreux à devoir annuler leurs séjours d'affaires (14 %) ou touristiques (19 %).
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services