×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

L'effet Coupe du monde 2014 : 42 % achètent des repas à livrer ou à emporter

Conjoncture - vendredi 20 juin 2014 12:24
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

CHD Expert s'est intéressé aux effets de la coupe du monde sur les habitudes de consommation des français comparés à nos voisins italiens, les soirs de matchs. Résultats.





En France, CHD Expert a constaté un plus fort taux d'intérêt pour les matchs de l'équipe tricolore en 2014 avec un taux de 87%, contre uniquement 65% en 2010. Malgré cette nette amélioration, la France reste loin derrière nos voisins Italiens avec un taux de suivi de La Squadra Azzurra proche des 100 % ! Même constat durant la coupe du monde 2010, près des deux tiers des français qui suivent les matchs, le font à la maison et environ 18% se déplacent chez des proches. Mais c'est seulement 17 % des spectateurs qui vont regarder des matchs « hors domicile » (vs 39 % en Italie), que ce soit dans un bar, un restaurant, un hôtel ou sur un écran géant installé pour l'occasion. Une légère amélioration de 1 point par rapport à 2010. Le lieu privilégié restant toujours le bar avec 8% d'adeptes (vs l'Italie où c'est l'écran géant qui domine).  

Le repas des répondants qui regardent le match à la maison ou chez des amis est préparé (ou commandé) par celui qui reçoit pour 2/3 des spectateurs concernés. 42 % achètent des repas à livrer ou à emporter, et si l'on fait un focus sur les répondants âgés de 18 à 34 ans, ils sont logiquement les plus nombreux à s'orienter vers cette solution. C'est la pizza qui prévaut très logiquement, (53 % d'entre eux), alors que 34 % choisissent d'autres thèmes de « fast food », suivie par les sushis (8%). "Malgré une grande majorité des Français qui continue à regarder les matchs « à domicile », la fréquentation des Cafés Hôtels Restaurants qui diffusent les matchs dans leur point de vente progresse légèrement. Un signe positif pour le secteur qui a besoin de marquer des points dans une période plus que négative, selon Nicolas Nouchi, directeur général de CHD Expert. Au-delà d'une ambiance inégalable, voir un match dans un café ou un restaurant génère une fréquentation et un panier moyen presque deux fois supérieur à la moyenne, dans un contexte où un consommateur français a pris l'habitude de regarder chaque euro dépensé. Allez les bleus !"

---------------

Sondage réalisé en ligne le 17 juin 2014 auprès d'un échantillon de 300 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et 300 personnes représentatifs de la population italienne âgée de 18 ans et plus.

Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
La cuisson sous vide à juste température expliquée
par Bruno Goussault
Services