×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Café - Bar - Discothèque

Jean-Marc Borello (1000 Cafés, groupe SOS) : "Nous souhaitons soutenir les indépendants"

Café - Bar - Discothèque - mardi 5 octobre 2021 17:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Avec son action 1000 Cafés, lancée en septembre 2019, le groupe SOS a pour objectif l'ouvertures de cafés multiservices dans des zones rurales. Aujourd'hui, la mission s'étend avec le lancement d'un dispositif de soutien aux cafés ruraux indépendants et fragilisés, notamment en raison de la crise sanitaire.



Jean-Marc Borello, entouré des partenaires de l'opération 1000 cafés. De g. à d. : Cyril Linette, DG de PMU, Jean-Marc Borello, Fanny Demulier, responsable communication et RSE chez Veolia, Emmanuelle de Kerleau, vice-président affaires publiques, communication et RSE de CCEP (Coca Cola European Partners), Rémy Sharps, PDG de Kronenbourg, Antoine Jouteau, CEO de Leboncoin et Alexandre Ricard, PDG du groupe Pernod Ricard.
Jean-Marc Borello, entouré des partenaires de l'opération 1000 cafés. De g. à d. : Cyril Linette, DG de PMU, Jean-Marc Borello, Fanny Demulier, responsable communication et RSE chez Veolia, Emmanuelle de Kerleau, vice-président affaires publiques, communication et RSE de CCEP (Coca Cola European Partners), Rémy Sharps, PDG de Kronenbourg, Antoine Jouteau, CEO de Leboncoin et Alexandre Ricard, PDG du groupe Pernod Ricard.

"Nous souhaitons soutenir les indépendants pour éviter que tout le monde ferme suite à la pandémie." Jean-Marc Borello, fondateur du groupe SOS (première entreprise sociale européenne), et de l'initiative 1000 cafés, a rassemblé ses partenaires et la presse le 4 octobre pour présenter les chiffres de l'action 1000 cafés mais aussi annoncer le lancement d'un nouveau dispositif d'aide en faveur des cafés déjà ouverts. Son idée : soutenir les communes pour se lancer dans l'ouverture ou la réouverture de cafés multiservices. Mais dans un contexte de forte crise, Jean-Marc Borello a souhaité aller plus loin en venant en aide à tous les indépendants qui ont été fragilisés, notamment en raison de la crise sanitaire. Il a donc mobilisé une équipe pour soutenir et relancer ces cafés, notamment en les aidant à prendre le virage du multicommerce. 

>> Si vous êtes intéressé et souhaitez plus d'information sur l'opération d'accompagnement (qui s'ouvrira à compter du 11 octobre) : cliquez ici. 

Si le déploiement de l'initiative 1000 cafés a pris du retard (31 cafés sont ouverts à ce jour), le groupe SOS note un regain dans les candidatures (1 042 communes à ce jour et 3 000 gérants). "Nous avons un afflux des propositions depuis le covid. Les gens veulent changer de vie et quitter la ville plus vite", explique le fondateur de l'opération, qui vient notamment d'être contacté pour un projet de transformation de maisons éclusières inutilisées. Le groupe a pour ambition l'ouverture de 100 cafés d'ici le printemps 2022. 

 

"Des partenaires unis dans un projet commun"

Les partenaires de l'opération, présents à l'événement, ont tous à coeur de contribuer au succès de 1000 cafés. "Nous avons des partenaires unis dans un projet commun", assure Jean-Marc Borello. "Nous cherchons à être des créateurs de convivialité", a renchéri Alexandre Ricard, PDG du groupe Pernod Ricard, qui contribue à hauteur de 750 000 € par an. Antoine Jouteau, CEO chez Leboncoin, a rappelé l'importance de "Soutenir ce programme". Un soutien qui passe par une aide en termes d'espace et de formation au marketing digital, de l'ordre d'un million d'euros par an. "Nous aimons être associés à des causes plus grandes que nous", souligne de son côté Rémy Sharps, PDG de l'entreprise Kronenbourg, pour qui l'engagement se porte sur un soutien financier de 100 000 € par an mais aussi avec des équipements, de la formation...

Pour Coca-Cola, il est "important de recréer ces lieux [que sont les cafés]", explique Emmanuelle de Kerleau, vice-présidente affaires publiques, communication et RSE de CCEP (Coca Cola European Partners), qui contribue financièrement à hauteur de 100 000 € par an, fournit du matériel et propose des formations. "Il y a une vraie transformation de la société. Et nous souhaitons aider à créer des espaces multiservices, avec ce sujet de l'environnement", témoigne Fanny Demutier, responsable communication raison d'être et RSE chez Veolia, qui a pour mission de former les gérants, en plus de son soutien de 30 000 € par an. Il était aussi évident, pour Cyril Linette, directeur général du PMU, d'apporter son soutien à cette mission d'intérêt général (100 000 € par an) : "85 % des mises de PMU se réalisent dans les bars et tabacs." Proposer le PMU permet "d'augmenter d'environ 30 % ses revenus par mois", et d'ajouter : "cela crée des moments de convivialité". 

>> Pour suivre toute l'actualité sur l'opération 1000 cafés, suivez ce lien : #GroupeSOS

#JeanMarcBorello #GroupeSOS #Ruralite #1000cafés


Romy Carrere
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce : création, achat, reprise et vente
par Maître Sophie Petroussenko
Services