Utiliser la gérance-mandat pour exploiter son fonds de commerce

Ce dispositif est régi par les articles L146-1 et suivants du code de commerce. Le gérant-mandataire a plus de latitude qu'un salarié et ne supporte pas les risques liés à l'exploitation du fonds. Cependant, il ne touche pas de salaire mais une commission proportionnelle au chiffre d'affaires et il ne cotise pas au régime général de la Sécurité sociale.

Publié le 10 décembre 2019 à 15:05

La situation du gérant-mandataire est intermédiaire entre le salariat et l’entrepreneuriat. Comme l’entrepreneur, le gérant-mandataire s’inscrit au registre du commerce (RCS) et dispose de toute latitude pour déterminer ses conditions de travail ou embaucher du personnel à ses frais et sous son pouvoir de direction. Mais, à la différence d’un chef d’entreprise, il ne supporte pas les risques liés à l’exploitation tant qu’il se comporte en bon père de famille dans la gestion du fonds. 

Il se rapproche du salarié dans la mesure où il exploite le fonds pour le compte du mandant dans le cadre d’une mission qui précise les normes de gestion et d’exploitation du fonds à respecter et les modalités du contrôle susceptible d’être effectué par le mandant. Mais, à la différence du salarié, il est beaucoup plus autonome, il est inscrit au RCS, il n’est pas soumis au droit du travail, il ne cotise pas au régime général de Sécurité sociale et, au titre de sa rémunération, il perçoit non pas un salaire mais une commission proportionnelle au chiffre d’affaires qui intègre les charges d’exploitation qu’il a engagées.

Le mandant, lui, conserve une certaine maîtrise du fonds. Il en reste propriétaire, supporte les risques liés à son exploitation, et en perçoit directement les bénéfices.

 

Un régime hybride

Le contrat de gérance-mandat se différencie aussi de la location-gérance. En effet, alors que la location-gérance fait porter les risques liés à l’exploitation sur la personne du locataire-gérant, dans la gérance-mandat, c’est le propriétaire du fonds qui supporte les risques. D’autre part, le locataire-gérant perçoit directement les bénéfices liés à l’exploitation du fonds et verse au propriétaire un loyer. Dans la gérance-mandat, c’est le propriétaire qui perçoit directement les bénéfices et verse une commission au gérant-mandataire.

Le caractère hybride de ce régime peut conduire à des conflits de qualification. Il existe notamment un risque de requalification en contrat de travail si le mandataire n’a pas assez de liberté : en 2010, la Cour de cassation a ainsi requalifié en contrat de travail ceux de 17 gérants-mandataires d'une chaîne d’hôtels (Soc. 8 juin 2010, F-D, n° 08-44.965). 

Pour plus de sécurité juridique, il est donc recommandé aux futures parties d’un contrat de gérance-mandat de prendre conseil auprès d’un avocat spécialiste du sujet.

#GéranceMandat# #LocationGérance#


Photo

Publié par Tiphaine BEAUSSERON



Commentaires
Photo
Laurent PHILIPPERON

mercredi 11 décembre 2019

Bonjour,
Pouvez-vous développer votre commentaire: 'une commission... qui intègre les charges d’exploitation qu’il a engagées.'
Merci
Photo
Tiphaine BEAUSSERON

mercredi 18 décembre 2019

Les taux, mode de calcul et tous autres éléments entrant en compte pour la détermination de la commission versée au gérant-mandataire doivent être déterminé dans un document écrit (art.D146-1 du code de commerce).
Un autre article sur les différents modes d’exploitation du fonds de commerce évoquant la gérance-mandat sera bientôt publié avec notamment le commentaire d’un avocat à propos de la rémunération du gérant-mandataire.
En attendant, pour en savoir plus sur la gérance-mandat : https://www.gouache.fr/P-548-45-B1-la-gerance-mandat.html

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Femme/Valet de chambre

74 - CHAMONIX MONT BLANC

Salaire attractif. 2 jours de repos par semaine y compris en week-end. QC Terme Chamonix est à la recherche de responsables d'entretien h/f pour le centre bien-être de Chamonix Mont Blanc.

Posté le 25 février 2024

Chef de partie H/F

85 - ST LAURENT SUR SEVRE

Le Château de la Barbinière, Hôtel **** et Restaurants (La Closeraie restaurant gastronomique - L'Orangerie restaurant bistronomique - Le Clos Suzette Crêperie), situé à Saint Laurent Sur Sèvre en Vendée (85) souhaite renforcer son équipe ! Nous recherchons : CHEF DE PARTIE (H/F) - CDI CHEF PÂT

Posté le 25 février 2024

Chef de cuisine H/F

93 - PANTIN

VIF. recherche son nouveau chef de cuisine en restauration traiteur. Nous sommes une agence de traiteur parisienne, haut de gamme, spécialisée dans le secteur de la Mode et du Luxe. Nos prestations sont destinées aux backstages de défilés, shootings photos et tournages ainsi qu'à des projets événeme

Posté le 25 février 2024