Un restaurant d’application à la fois support et tremplin pour des jeunes en difficulté

Cenon (33) Dans l’agglomération de Bordeaux, le restaurant d’application L’ Atelier permet à des jeunes en difficulté, encadrés par des éducateurs, de se remobiliser autour d’un projet en leur faisant découvrir les métiers de la restauration.

Publié le 16 février 2024 à 10:00

Situé à Cenon, le restaurant d’application L’Atelier a la particularité d’être un dispositif du Sepaj - un service éducatif polyvalent d’activités de jour, rattaché à une MECS (maison d’enfants à caractère social, le tout géré par l’association du Prado), qui accompagne des jeunes de 15 à 21 ans bénéficiant d'une mesure d'assistance éducative. "Le restaurant est un outil pour raccrocher ces jeunes, souvent déscolarisés, avec des difficultés éducatives ou des troubles du comportement, à un projet dans un lieu d'apaisement et de remobilisation. En roulement, ils passent 15 jours au restaurant et une semaine en ateliers pédagogiques. On ne prépare pas de formation qualifiante. Il s’agit plutôt de leur redonner un rythme", explique Rabah Boucif, directeur de la MECS Sepaj. À chaque service (44 couverts), quatre éducateurs techniques et/ou spécialisés - deux en salle, deux en cuisine - encadrent deux à trois jeunes dans chacun des espaces. Ils transmettent un savoir-faire professionnel tout en assurant l’accompagnement des bénéficiaires.

 

En cuisine, Pascal Nezat, éducateur technique spécialisé depuis 19 ans au Sepaj, va "à leur rythme, on ne peut pas y aller de front. Nous codifions le travail pour les rassurer : on crée avec eux des outils, comme des pictos, on trouve des astuces pour la prise de commande avec ceux qui ne savent pas écrire, etc. Cela ne s'arrête pas à la cuisine : les jeunes parlent beaucoup, et nous devons aussi les accompagner dans la prévention, dans le soin". Il estime que sur une centaine de jeunes, 60 % restent ou reviennent dans la restauration, sans forcément se former. Dans ce dispositif, financé par le département de Gironde, ils ne touchent pas de salaire, mais des pourboires et de l'argent de poche, diminué en cas de manque d’assiduité. Le Sepaj projette d’ouvrir un second restaurant d'application en 2025 à proximité, à Floirac, plus professionnalisant pour ceux souhaitant continuer dans le métier. 



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Responsable de salle H/F

78 - CRESPIERES

MORETTI Aperitivo & Resto recherche de nouveaux profils en SALLE pour renforcer les équipes de notre restaurant situé à CRESPIERES, 78 121 -- WEEK END DE REPOS TOURNANTS / PRIME VACANCES ATTENTION PAS DE TRANSPORTS EN COMMUN A CRESPIERES Postes à pourvoir : RESPONSABLE DE SALLE (H/F) -- CHEF(E

Posté le 23 avril 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

78 - CRESPIERES

LE MORETTI APERITIVO & RESTO recherche SECOND DE CUISINE h/f -- CHEF DE PARTIE h/f -- PIZZAÏOLO h/f -- CUISINIER h/f -- COMMIS DE CUISINE pour renforcer les équipes de son Etablissement de Crespières, 78121 Environnement de travail: •Bien-être au travail: souplesse dans l'aménagement du temps

Posté le 23 avril 2024

Cuisinier H/F

33 - LEGE CAP FERRET

CAP-FERRET 33950 (bord de mer) PIZZERIA/ BRASSERIE. rech. UN CUISINIER/ UN SECOND DE CUISINE H/F pas sérieux s'abstenir. Poste CDI, logé (chambre independante), cuisine rapide et de qualite, travailler dans la joie et la bonne humeur, trois personnes en cuisine. richard.pando@orange.fr 06.08.85.46.9

Posté le 23 avril 2024