Terrasses : elles ont la cote aussi en hiver

Décoration chaleureuse, ambiance cocooning, boissons chaudes et plats de réconfort font le succès des terrasses en hiver, qu'elles soient installées en ville ou en altitude. Focus sur ces aménagements qui font recette.

Publié le 23 février 2022 à 10:40

Pas question de ne pas se servir d’une terrasse en hiver. Et pour cause : celle-ci représente en moyenne 30% d’un chiffre d’affaires. Hôteliers et restaurateurs redoublent donc d’idées pour attirer une clientèle en quête de ventilation naturelle, d’une vue panoramique ou encore d’un espace fumeur.

• Dépayser la clientèle : “En 2018, on avait installé une patinoire et un bar d’altitude. Depuis, on a opté pour une bulle transparente, qui peut être privatisée et accueillir jusqu’à 14 convives, avec raclette et plateau de salaisons au menu, des sapins et une vue imprenable sur la tour Eiffel.” Ce rooftop, baptisé Mademoiselle Mouche et situé port de la Conférence à Paris (VIIIe), a été imaginé par Thibaut Sinclair, directeur de la Compagnie des Bateaux-Mouches. Un concept affiche complet. Ici, le dépaysement est assuré. Une sensation d’évasion qui fait le succès des terrasses d’hiver, surtout en ville.

• Animer pour fidéliser : Le refuge d’altitude du Terrass’’ Hotel, à Montmartre (XVIIIe), est tout aussi prisé que Mademoiselle Mouche. Perché eu 7e et dernier étage de l’établissement, avec vue panoramique sur tout Paris, il se pare de sapins, paniers de bûches, plaids, fausses fourrures, skis et luges vintage. Une palette d’animations est également proposée : concert live le lundi, soirée raclette le jeudi, bar à vins et cidres chauds pour l'afterwork'. De son côté, la Brasserie d’Auteuil (XVIe) propose l’aperitivo sur son rooftop chauffé (lire l'encadré ci-dessous), avec plaids et photocall.

• Miser sur le cocooning : Tous les établissements ne disposent pas de toit-terrasse à investir. Qu’à cela ne tienne : la sensation de cocon se cultive alors autrement. Par exemple, en limitant les courants d’air grâce à des brise-vent ou en créant une atmosphère chaleureuse avec guirlandes lumineuses et coussins colorés.

• Adapter les menus : Aux Deux Magots, place Saint-Germain-des-Prés (VIe), c’est aussi sur la carte que l’on mise pour maintenir la terrasse attractive en plein hiver. Un écailler prend ainsi ses quartiers jusqu’en mars. Quant à la blanquette de veau à l’ancienne, la tartine d’hiver façon truffade et le plateau de pâtisseries, ils ont de quoi réconforter.

• Repenser l’après ski : En altitude, à deux pas des pistes enneigées, là aussi, on multiplie les initiatives en terrasses. Aux Ménuires (Savoie), à l’hôtel Kaya, entièrement revu par l’architecte Kristian Gavoille, on se réchauffe autour d’un braséro, confortablement installé dans une chilienne, en dégustant gourmandises et boissons servies au foodtruck, garé ici pour tout l’hiver. Plus exotique : à Megève (Haute-Savoie), le flambant neuf Tigrr Princesse propose dim sum, sushi, nems, raviolis, poulet à la citronnelle et poissons crus. Le plat phare ? Le shabu-shabu, une version asiatique de la fondue savoyarde.

terrasse


Photo

Publié par Anne EVEILLARD



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de cuisine H/F

77 - CHANTELOUP EN BRIE

Dans le cadre de l'ouverture prochaine d'un nouveau restaurant bistronomique situé à Chanteloup en Brie. Nous recherchons une équipe en cuisine pour des mets créatifs et évolutifs basés sur des produits frais et de saisons. Pour les membres de la salle vous évoluerez dans un cadre raffiné et cha

Posté le 17 avril 2024

Cuisinier H/F

Suisse

Le restaurant de La Croix de Culet / Le RED se trouve à l’arrivée du téléphérique de Champéry en Valais (Suisse) et propose des plats de brasserie. L’établissement est ouvert uniquement en journée, horaire continu et bonne ambiance de travail. Pour la saison d’été, juin à octobre, nous recherchons

Posté le 16 avril 2024

Chef de cuisine H/F

69 - LYON 07

à pourvoir début mai ! Envie de rejoindre une équipe jeune dans un lieu plein de peintures et de musiques, et travailler en binôme dans une cuisine ouverte et lumineuse ? Ce 39h peut t'intéresser ! (CDD et CDI) 2400-3000€ brut L'annonce est visible sur le site chromatique.art/on-recrute A bient

Posté le 16 avril 2024