Pass sanitaire dans les bars et les restaurants dès août : les professionnels sidérés

Le président de la République a annoncé hier soir, lundi 12 juillet, que le pass sanitaire deviendrait obligatoire en août dans les bars et les restaurants, entre autres lieux. Une annonce qui suscite un grand nombre d'interrogations et beaucoup d'inquiètude en pleine saison.

Publié le 15 juillet 2021 à 16:10

Imposer le pass sanitaire à l’entrée des bars et des restaurants dès le mois d’août a déclenché un véritable vent de panique dans la profession. De nombreuses questions se posent, que ce soit sur la vaccination du personnel, des dirigeants, des livreurs qui entrent dans l’établissement ou tout simplement sur le fait de devoir demander à des clients assis de quitter la salle ou la terrasse s’ils ne sont pas en mesure de fournir leur pass sanitaire. La semaine dernière, le président du GNI, Didier Chenet, avait indiqué que la mesure était désormais évoquée par le Gouvernement. Mais la profession ne s’attendait pas à ce qu’elle tombe aussi brutalement et dans des délais aussi rapides. Pour Hubert Jan, président d’Umih restauration, cette contrainte supplémentaire dans les zones touristiques risque bel et bien de « gâcher l’été. En août, pour beaucoup, c’est la période qui permet de rentrer la trésorerie nécessaire au reste de l’année. Cette obligation du pass va inévitablement impacter l’activité alors que nous avons besoin de reprise ». Le restaurateur Stéphane Manigold, porte-parole de l’association Restons Ouverts, craint aussi pour l’emploi des salariés saisonniers. « Si vous avez embauché quelqu’un à partir du 1er août et qu’il n’est pas vacciné, comment cela va-t-il se passer ? ». Le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui était sur le plateau de BFMTV/RMC, ce matin, a précisé deux choses. D’une part que les modalités exactes seraient connues d’ici 48 à 72 heures et d’autre part que les bars et les restaurants « doivent être des sanctuaires » anti-covid. En avril dernier, nous vous avions interrogés sur cette éventualité pour permettre une réouverture plus rapide des établissements (lire ICI), 54% des répondants étaient contre. En imposant ce pass, la profession a le sentiment de faire un job qui n’est pas le sien : celui de « fliquer » sa clientèle, ce qui va sans doute être très compliqué à gérer au quotidien. A l'étranger, le Portugal a fait ce choix d'imposer le pass sanitaire dans les cafés, les restaurants mais aussi pour accéder aux hôtels. Ce mardi 13 juillet après-midi, une réunion d’urgence est prévue à Bercy avec le GNI, l’Umih, le SNRTC et le GNC et Alain Griset, ministre en charge des TPE et des PME.

 

Retrouvez toutes les dernières actualités liées à la mise en place du pass sanitaire dans les CHR : SOS Experts Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter

delta #passsanitaire#


Publié par Sylvie SOUBES



Commentaires
Photo
Chrystelle Doucey

mardi 13 juillet 2021

Bonjour.
Qu'en est-il pour les réceptions ou mariages de plus de 50 personnes ? Pass sanitaire obligatoire pour les invités ?
Photo
Sylvain BARBIER

mercredi 14 juillet 2021

Il est temps que les responsables des syndicats (employés et dirigeants) se fassent entendre afin de s'opposer fermement à cette mascarade. Les CHR sont les outils de chantage du gouvernement. Ils veulent faire réagir les sceptiques du vaccin durant leur vacances en les menaçant de les leur gâcher.
Si on laisse passer ces methodes de voyous, la prochaine décision sera de quel ordre ?
Il faut descendre dans la rue !
Photo
L'ETOILE

mercredi 14 juillet 2021

Je trouve cela très bien car nous vivons une Monarchie Absolue dans laquelle un seul Maître décide et pour lequel le peuple travaille et doit lui obéir et lui baiser les pieds.
C'est la Justice Française. Nous dans notre restaurant nous la subissons depuis 2014 à Bourg-en-Bresse.
Vive la France et vive Macron qui sauve les vacances et son prochain mandat car le peuple votera pour lui en 2023.
En 1789, le peuple était moins diplômé mais beaucoup plus intelligent car il s'est révolté.
Actuellement; tous râle dans son coin en essayant de tirer la couverture de son côté mais personne ne fait rien car il n'y a aucune solidarité et cela fait le Bonheur de Macron.
En France, il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes. Les étoilés se plaignent, les médias sont présents pour eux mais pas pour les petits restaurants, cafés et autres commerçants et artisans.
Macron rigole bien, il vit bien et il a raison car c'est nous qui payons et nous lui assurerons une bonne retraite.
Les agriculteurs sont écoutés car ils agissent pour les restaurateurs.
Pourquoi vous plaignez-vous, Macron vous assure de bonnes vacances avec un délai de facturation en fin d'année avec un bonus et sans confinement.
Vive la France, Vive Macron, vous devriez remercier votre sauveur au lieu de vous plaindre car c'est lui qui décide.
Je vous souhait bon courage à tous, nous nous avons l'habitude depuis septembre 2014, nous vivons un calvaire sans aucun soutien sauf celui de nos clients qui sont géniaux.
Eva
Photo
RP RR

mercredi 14 juillet 2021

Mon arrière-grand père a fuit l'Italie dans les années 30 car les chemises noires forçaient les gens à boire de l'huile de ricin...

Piqûre fasciste.
Photo
sebastien MOREAU

mercredi 14 juillet 2021

Va t il falloir en plus du contrôle du pass sanitaire conserver le cahier de rappel ??
Photo
Richard HAUDEBOURG

mercredi 14 juillet 2021

Quel article du code me permet de contrôler les pass sanitaires ainsi que l'identité de leur détenteur ?
Je ne suis ni assermenté, ni détenteur de l'autorité publique ......
Donc ..... on fait comment ?
Photo
STEPHANE LACHAIZE

samedi 17 juillet 2021

Si le gouvernement considère que toute la population doit être vacciné, qu'il ai le courage de rendre la vaccination obligatoire !

Ce n'est pas aux restaurateurs de faire la police ! A chacun son travail.

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Pâtissier H/F

33 - LEGE CAP FERRET

Restaurant brasserie à fort volume Cap-Ferret recherche h/f de suite: PATISSIERS: salaires à partir de 2300€ nets, CP inclus. 2 jours repos. 42h hedomadaires. 182h mensualisées. Nourris, possibilité logement. dave.lafforgue@orange.fr No.157G5790

Posté le 23 avril 2024

Animateur H/F

14 - DEAUVILLE

Le Normandy Barrière, Hôtel 5 Etoiles, figure emblématique de Deauville, propose 270 chambres, un Spa-unique, un restaurant un bar apprécié pour son ambiance cosy. Nous recherchons un animateur Club enfants pour aide aux devoirs. Vos missions si vous l'acceptez - encadrement et animations pou

Posté le 23 avril 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

91 - STE GENEVIEVE DES BOIS

Le Bar Brasserie Café de la Presse, Ste-Geneviève-des-Bois (91), cuisine de bistrot faite maison, recherche: * SECOND DE CUISINE H/F - CDI - 169 heures - mardi au samedi - 8h/16h30 - 2500€ net mensuel. Repos dimanche et lundi * COMMIS DE CUISINE/ PLONGEUR H/F - CDI - 169 heures - Lundi au vendr

Posté le 23 avril 2024