Nées à Montpellier, les Halles du Lez vont s'exporter

Montpellier (34) Avec les Halles du Lez, ouvertes en juillet à Montpellier, Alexandre Teissier, dirigeant de sa société immobilière Gaïa Promotion, valide un concept de food hall à la française. Cette formule à succès est prête à être déclinée dans d'autres villes.

Publié le 09 août 2019 à 12:05

Les Halles du Lez ont ouvert à Montpellier le 10 juillet : 1 500 m2 de food court avec 32 acteurs indépendants, une terrasse de1 300 m2, et un futur rooftop sur deux niveaux. Le concept signé Alexandre Teissier et Gaïa Promotion va compter dans le paysage des food halls européens. Depuis deux ans, les ouvertures se succèdent, à Londres, Lisbonne, Paris, Lyon, Nice, Bordeaux… Ils s’inspirent de l’Amérique du Nord, des marchés des grandes villes d’Asie ou du Mercat de la Boqueria à Barcelone, où voisinent commerce alimentaire et restauration.

Alexandre Teissier a visité 80 de ces endroits pour mettre au point son concept, il y a cinq ans. Fort de son parcours professionnel en restauration et dans l’immobilier, il pose les bases  du Marché du Lez en octobre 2016, sur une parcelle dans le quartier prometteur de Port Marianne. Le concept mixe restaurants, brocante, coworking, food trucks, et divers événements. Un succès, explique-t-il : “C’est le premier lieu visité hors centres commerciaux à Montpellier : un visiteur sur trois vient au Marché du Lez, il est inclus dans toutes les visites officielles de la ville.”

Les Halles du Lez réunissent sur un même lieu des chefs étoilés, des producteurs, des restaurateurs. Alexandre Tessier a choisi les produits et distribué les emplacements pour optimiser entre incontournables (burgers, pizzas, charcuterie, italien) et personnalités du cru : les frères Pourcel avec Manita, le chef Pierre-Olivier Prouhèze au Bar à Lez, Bebelle, star des halles de Narbonne, le comptoir Alaryk, brasseur local. Aux Halles du Lez, “tout le monde est indépendant et propriétaire de son fonds de commerce. Il y a ni droit d’entrée ni loyer indexé.” Les dossiers de candidature ont afflué (8 à 10 par stand). Alexandre Tessier les a personnellement sélectionnés sur l’aspect qualitatif et l’implication du porteur de projet.

 

Un levier économique

Les Halles ouvrent 7 jours sur 7, de 10 heures à minuit. Les 32 stands emploient chacun 6 à 7 personnes. Deux mille à quatre mille personnes sont attendues par jour. La cible est large, visant les 25-65 ans. En semaine, pour la clientèle de l’agglomération, l’accès est facile en voiture et le parking gratuit. Le week-end, elles attirent une clientèle dans une zone de chalandise de 150 km, devenant une destination de loisirs et d’expérience culinaire, en famille ou entre amis.

Alexandre Tessier va décliner son concept en le personnalisant au gré des villes, en liaison avec des professionnels de la restauration et des acteurs locaux. Avec Pitch Promotion, il vient de remporter un appel d’offre à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) : le projet compte 1 000 m2 de halles alimentaires, doublées d’un étage de coworking. D’autres projets sont à l’étude, combinant entreprises indépendantes en lien avec le tissu économique et culturel de chaque ville.

#Montpellier# #FoodHall# Food Court #AlexandreTessier# #HallesDuLez#


Publié par Anne Sophie Thérond



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de cuisine H/F

74 - SAMOENS

CHEF DE CUISINE H/F. Vous êtes passionné, créatif, aimez travailler les produits frais avec une expérience sur des volumes important. Rejoignez notre équipe dans une ambiance dynamique, conviviale, ouvert à l'année... Poste logé avec 2 jours de repos, à prendre dés avril. Contacter Pascal au 06.4

Posté le 25 février 2024

Chef de partie H/F

56 - CARNAC

Le restaurant Itsasoa, situé à Carnac dans le Morbihan, recherche chef(fe) de partie tournant. Poste CDI 39h. Salaire 2000€ nets à négocier selon compétences. Logt disponible. 7 sem. congés annuels. 2,5 jrs repos hebdo Cadre de vie agréable Bretagne sud

Posté le 25 février 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

20 - BONIFACIO

recherche second de cuisine poste loge et nourri 2400€ net un jour de repos semaine experience exigee connaissance en préparation dessert et notions en cuisine méditerranéenne souhaitée

Posté le 25 février 2024