MonCafé2.0 : un appel à projets pour réinventer les CHR en zones rurales

Paris Jean-François Cesarini vient de remettre un rapport d'information sur la décentralisation en faveur des territoires. Le député du Vaucluse, qui a été le premier à se saisir du label French Tech à l'échelon d'un territoire, lance avec France Boissons et la Fruitière Numérique, un appel à projets baptisé MonCafé2.0 sur la diversification des CHR.

Publié le 03 septembre 2018 à 17:19
Combattre l'inégalité des territoires est l'un des grands enjeux du XXIème siècle, estime Jean-François Cesarini, qui vient de remettre au Gouvernement un rapport d'information sur la décentralisation, coécrit avec le député du Val-d'Oise, Guillaume Vuilletet. Pour le député du Vaucluse, deux paramètres nouveaux entrent en jeu. D'abord « le numérique, qui porte en lui la déconcentration de l'économie du travail ». Ensuite « la décentralisation doit être pensée à partir des capitales régionales et non de Paris ». Sa réflexion la conduit à s'intéresser au programme Service en tête Territoires, lancé par France Boissons au salon des Maires 2017. Une solution permettant d'accompagner la création comme le développement d'établissements ruraux aux caractéristiques spécifiques et qui s'adresse aux petites communes ou groupements de petites communes. « Les cafés sont essentiels pour l'emploi, l'attractivité et l'animation des villes et des villages, et doivent être 'pro-activement' préservés. L'offre Service en Tête Territoires est un engagement citoyen » explique Loïc Latour, président de France Boissons et de l'association Service en Tête, qui constate par ailleurs que : « les entreprises gagnantes aujourd'hui sont celles qui réussissent à marier l'humain et le digital ». Jean-François Cesarini a décidé de réunir les compétences de Service en Tête Territoires à celles de la Fruitière Numérique, un tiers-lieu créé en 2012 par la mairie de Lourmarin, espace de co-working et culturel, mélangeant plusieurs activités dont le 'lab de fabrication numérique' auquel font désormais appels de grands noms de l'industrie, pour la mise en oeuvre du projet baptisé MonCafé2.0. « C'est un appel à projets qui s'adresse aux communes et groupements de communes, indique Franck Fléchard, directeur de la communication de France Boissons, qui s'inscrit dans la diversification des CHR. Il s'agit ici de marier CHR et numérique ». Jean-François Cesarini précise : « ce sont les communes qui vont identifier des concepts qui doivent profiter aux habitants de la commune. L'idée est de puiser dans l'innovation, dans la transgression entre CHR et tiers-lieu, pour donner naissances à de nouvelles formes d'établissements, des lieux connectés qui serviront aussi à réduire la fracture numérique au sein des populations». Mais attention, si les dossiers seront retenus pour leur originalité, ils le seront aussi pour leur viabilité. Pour durer et devenir un atout local, un « projet doit être économiquement viable, ajoute Loïc Latour. On ne fait pas fortune dans un café mais l'exploitant doit pouvoir en vivre correctement ». L'Association des Maires Ruraux de France, l'Associations des Petites Villes de France et la plateforme de promotion des territoires, E-territoire, sont également partenaires de MonCafé2.0.

ruralité FranceBoissons #LoicLatour# #JeanFrancoisCesarini# AMRF #APVF# #MonCaféDeuxPointZéro#

Publié par Sylvie SOUBES



Commentaires
Photo
L'ETOILE

jeudi 21 juin 2018

Je souris en lisant tout cela surtout rapporté par Sylvie soubes car ce reportage laisse l'impression que tous cherchent à réimplanter les petits restaurants et cafés dans les communes.
Alors pourquoi Sylvie Soubes ne parlent pas de tous les communes dans lesquelles les maires modifient volontairement les parkings transformés par les maires ou l'agglo dans le but d'empêcher t les moyens et gros véhicules d'y accéder ?
Il faudrait également savoir que toutes ces enseignes souhaitant soit-disant aider les commerces en zones rurales ne sont jamais clients chez eux.
Il faudrait d'abords réviser ce qui existe et soutenir ceux qui sont en place avant de tout révolutionner.
Combien de temps ces nouvelles entreprises vont rester dans le temps ?
Avant de ce faire de la pub gratuitement, ces grandes enseignes devraient axer leurs idées sur ceux qui existent en leur facilitant certains investissements et autres.
Eva

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Responsable de salle H/F

75 - PARIS 01

Notre client, bateau croisière incontournable à Paris, recherche son futur : RESPONSABLE DE SALLE H/F. CDI – Statut Cadre. Journées continues en soirées. Encadrement de 7 personnes. Vous aspirez à rejoindre un groupe bien implanté à Paris et en plein développement.

Posté le 25 avril 2024

Adjoint de direction (Manager) d'un restaurant rapide H/F

94 - CRETEIL

Responsable Clientèle F/H DERICHEBOURG Accueil propose des prestations d'accueil et de services, ainsi que des prestations d'accueil dans l'événementiel, en salle de spectacle, en point de vente et dans les entreprises. Assurer la gestion financière/le chiffrage lié à son activité: Comprendre

Posté le 25 avril 2024

Chef de cuisine H/F

41 - BLOIS

Embarquez avec nous ! Larguez les amarres et rejoignez l'équipage de l'Embarcadère pour accompagner nos clients dans un voyage culinaire sur place ou à emporter, au sein de cet établissement disposant d'un point de vue exceptionnel sur la Loire ! Nous recherchons aujourd'hui un Chef de cuisine (h

Posté le 25 avril 2024