Les propositions du Club de la Table Française

Pour le Club de la Table Française : "Il est de l'intérêt stratégique de notre pays d'éviter la disparition d'un pan entier de notre économie et au contraire de s'appuyer sur ses secteurs patrimoniaux pour rebondir. Ensemble relançons notre gastronomie pour le bien des français !"

Publié le 16 juin 2020 à 18:02

1 - INVESTIR MASSIVEMENT DANS LE SECTEUR DE LA GASTRONOMIE :

S’assurer que le PGE (prêt garanti par l’État), les reports de charge ou abandons de charges et les solutions de chômage partiel bénéficient à tous ceux qui en ont besoin et puissent, pour certains secteurs, se prolonger pendant la durée de la crise. Doter au plus vite les différents acteurs de tous les moyens de prévention sanitaire possibles et indispensables pour assurer la reprise de l’activité et la confiance des travailleurs et des consommateurs. Mettre en place un fonds d’investissement pour la gastronomie destiné à soutenir la myriade de TPE/ PME, cafés, hôtels, restaurants, commerces de bouche et de proximité, artisans, entreprises du secteur des arts de la table et de l’agro-industrie ou encore du tourisme qui n’ont que de très faibles fonds propres, pour les aider à investir dans le sanitaire, le « vert », le digital, la formation professionnelle… Organiser, au sein d’un fond dédié, l’intervention de l’État, des régions, des banques ou des assureurs pour garantir des fonds propres nécessaires aux entreprises qui en manifesteraient le besoin. Créer une plateforme en ligne de « réservation France » pour nos acteurs de l’hôtellerie restauration et soutenir des petites start-up. Aider nos entreprises à retrouver le chemin de l’export.

 

2 - CAPITALISER S U R L A DIMENSION CULTURELLE DE NOTRE GASTRONOMIE : L’ART DE VIVRE À LA FRANÇAISE Retrouver la convivialité de nos restaurants, cafés, bistros, rues commerçantes, marchés couverts ou de plein vent, contribuera à permettre aux Français de sortir du marasme. Faire de l’art de vivre à la française le levier de la reprise du secteur touristique en France en 2020 et à l’international en 2021. Célébrer jusqu’en 2021 les 10 ans de l’inscription UNESCO du « Repas Gastronomique des Français », renforcer « Goût de France », préparer le « Forum de Paris pour l’alimentation », faciliter le développement de grands événements fédérateurs comme le « Grand Repas » ou le « Village international de la Gastronomie ».

 

3 - ASSURER L’AUTONOMIE AGRICOLE ET ALIMENTAIRE DE NOS CONCITOYENS DANS TOUS LES SEGMENTS DE MARCHÉ, PAR UNE PRODUCTION AGRICOLE, ARTISANALE ET INDUSTRIELLE, RESPECTUEUSE DES SAVOIR-FAIRE TRADITIONNELS ET DE L’ENVIRONNEMENT. Mettre en valeur des produits bruts, locaux, de saisons et en faciliter l’achat public. Promouvoir l’origine du produit, remettre au goût du jour notre communication sur nos labels de qualité. Ne plus déléguer certaines capacités productives alimentaires fondamentales hors de France et d’Europe. Maitriser notre logistique et organiser une politique minimale de stockage avec l’aide de l’Union européenne. Militer pour trouver des solutions durables à la relocalisation de la main d’œuvre saisonnière agricole et alimentaire et revaloriser ces métiers.

 

4 - SIMPLIFIER, REPENSER, AMÉNAGER, ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT Simplifier les normes et abroger des règlementations tatillonnes, opaques et handicapantes. Refuser des productions étrangères qui ne respectent pas les normes européennes, résorber les distorsions de concurrence au sein de l’UE et ne plus sur-transposer les règlementations européennes en France. Faire évoluer la loi EGALIM pour tenir compte de la diversité des productions et des filières, notamment l’encadrement des promotions pour les filières qui ont été impactées négativement par ces mesures. Se préparer à une éventuelle nouvelle pandémie par des systèmes assuranciels. Aux regards des enjeux, pouvoir compter sur un ministère du Commerce et de l’Artisanat, comme sur un ministre du Tourisme de plein exercice.

 

5 - ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT PAR DE L’ÉDUCATION À L’ALIMENTATION Communiquer sur le modèle alimentaire français des 3 repas par jour pris à table. Investir financièrement dans la restauration collective de qualité, privilégiant les produits locaux et saisonniers. Analyser le food-bashing et réagir par des politiques d’éducation adaptées. Développer une véritable politique éducative sur l’alimentation : relancer « la leçon de chose » à l’école et développer un « chèque culture et alimentation ». Favoriser une meilleure connaissance de l’alimentation et du repas par l’enseignement à l’école en associant les services de l’éducation nationale. Associer l’ensemble des équipements culturels de transmission des connaissances alimentaires dont le réseau des Cités de la Gastronomie aux actions de promotion et de valorisation de notre alimentation.

 

6 - SÉCURISER LES PARCOURS DES APPRENTIS, LE FONCTIONNEMENT DES CFA EN 2020/2021 AFIN DE PÉRENNISER LE MODÈLE DE LA GASTRONOMIE FRANÇAISE S’assurer que le jeune engagé dans une formation en CFA en septembre puisse y rester toute l’année, avec ou sans contrat de travail. Maintenir la subvention de fonctionnement versée par France compétence au CFA même sans contrat d’apprentissage signé, faute d’entreprise. Aider les chefs cuisiniers à poursuivre leur mission de formateur et à signer de nouveaux contrats d’apprentissage à la rentrée en prévoyant la prise en charge des salaires et charges des apprentis par l’État (fongibilité des dispositifs de formation/ retour à l’emploi dont les budgets sont diversement consommés).

#clubdelatablefrancaise# #propositions#



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Responsable de salle H/F

75 - PARIS 04

Manager H/F - Rejoins-nous et deviens créateur d'art de vivre ! Beaumarly est une histoire de famille, d'amitié et d'entrepreneur. Notre Gouvernance est restreinte, nous prenons des décisions et nous évoluons rapidement. Nous construisons notre entreprise au gré des opportunités. Nous sommes agil

Posté le 19 juin 2024

Technicien (Agent, Ouvrier) de maintenance H/F

13 - AIX EN PROVENCE

Le Grand Hôtel Roi René MGallery Aix en Provence **** est à la recherche d'un Assistant Resp.Technique expérimenté H/F dès à présent jusqu'au 31 oct 24.Poste CDD saisonnier, 35h/S du lundi au vendredi, salaire brut mensuel 2275€ pour 151.67h + 170€ d'ICN Pour postuler: christine.duarte@accor.com

Posté le 19 juin 2024

Serveur H/F

75 - PARIS 15

Paris 15ème, cherche SERVEUR.SE (sortant école hôtelière) pour restaurant traditionnel. Service soir: 19h-23h. Rende-vous: 06.27.42.13.97. No.153G5890

Posté le 19 juin 2024