Les Prés d'Eugénie : un hôtel ancré dans son époque

Eugénie-les-Bains (40) Le palace familial, véritable institution qui abrite le restaurant 3 étoiles Michelin de Michel Guérard, s'adapte pour vivre avec son temps.

Publié le 22 décembre 2022 à 13:25

“C’est l’amour qui m’a entrainé ici.” Michel Guérard, chef triplement étoilé au guide Michelin, raconte que c’est pour suivre son épouse, Christine, qu’il est venu s’installer à Eugénie-les-Bains. “Je suis arrivé ici avec mes deux étoiles, mais il a fallu que je cherche comment rendre cette situation, ici, perdu au milieu de nulle part, possible”, se remémore-t-il. Le couple a ainsi œuvré toute sa vie pour faire évoluer l’héritage familial des Prés d’Eugénie avec son temps et le rendre attractif. L’établissement est aujourd’hui une icône de l’hôtellerie à la française. Un domaine unique, sur lequel reposent des demeures historiques organisées en hameau disséminés dans un parc de 15 hectares. À la manœuvre aujourd’hui, ce sont Eléonore et Adeline Guérard, les filles de Michel Guérard, aux côtés de leur père. “Les Pré d’Eugénie sont nés du rêve de Christine et Michel, qui ont cultivé cette passion du beau, du bon, de l’inattendu, du magique, de l’histoire et des histoires. Très adroitement, ils nous ont transmis cette passion”, confient-elles.

 

L’alliance de la gastronomie et de la cuisine minceur

L’établissement de 45 chambres et suites, affilié aux Relais & Châteaux et classé palace depuis 2017, offre à ses clients, majoritairement français, la simplicité d’une maison de famille avec, grâce aux différents services, les exigences d’un palace.

Sur le domaine, plusieurs bâtisses : la maison principale, qui abrite la majorité des chambres et suites ainsi que le restaurant 3 étoiles Michelin qui a été déplacé pour laisser place à l’Orangerie, le nouveau restaurant du chef, dans lequel il propose sa cuisine minceur. Une adaptation post-Covid qui permet au chef de dédier un lieu à l’alliance de la gastronomie et de la cuisine minceur, si chère à ses yeux. À cette maison principale est rattaché un immense bâtiment, à l’esprit colonial, qui abrite les cures thermales. Le Couvent des herbes, bâtisse du XVIIIe siècle, dispose de huit chambres et suites, un peu à l’écart, dont certaines donnent sur une roseraie et l’un des jardins potagers du domaine. Le Logis des grives, ancienne pension de famille, abrite quatre suites. On trouve également une ferme landaise, reconstituée avec des matériaux anciens en 1996, qui accueille un spa revisitant la cure thermale et les rituels de santé, dont le ‘bain de kaolin en apesanteur’, le soin signature d’argile blanche et d’eau thermale. “Si le cœur de métier est la restauration, il y a une attache forte au thermalisme”, détaille Andreu Coma Roca, le directeur adjoint des lieux. On retrouve également l’école de cuisine du chef ainsi que d’autres espaces de restauration et un hôtel 3 étoiles de 36 chambres. Dans le jardin de la demeure principale, une sculpture de l’artiste contemporain Christian Lapie, installée en 2021, salue la mémoire des deux grandes dames qui ont fait Les Prés d’Eugénie : l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, et Christine Guérard.

 

Un lieu intemporel

Eléonore et Adeline Guérard ont aujourd’hui pour mission de moderniser le domaine pour l’ancrer dans son époque. “Il faut continuer à être le plus créatif possible, tout en tenant sur le plan économique. C’est un challenge merveilleux”, explique Michel Guérard. “Nous sommes dans un domaine classique, qui reste intemporel. C’est ce qui en fait sa modernité”, estime Anne-Laure Nussbaumer, la directrice de l’hôtel, qui qualifie également les lieux de “cocon”, “un endroit sous cloche”. Aux Prés d’Eugénie, pas question d’être influencé par les dernières modes. Côté décoration, on retrouve forcément l’influence Second Empire avec des meubles chinés, des statues, des antiquités, un piano… et une collection de peintures, avec des œuvres allant du XVIIIe au XXe siècle. En interne, une équipe d’ébénistes, de menuisiers, de charpentier et de peintres assurent l’entretien “et créent de nouveaux espaces”, explique Andreu Coma Roca, ce qui permet “de ne rien acheter, de réparer”. L’offre de services proposés aux clients témoigne de cette volonté d’être le plus créatif possible. L’hôtel propose ainsi yoga, randonnées, pétanque, badminton…

Michel Guerard #LesPrésdEugénie#


Photo

Publié par Romy CARRERE



Commentaires
Photo
gerard caille

vendredi 23 décembre 2022

Fabuleux endroit ou tout est magique

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Night Auditor H/F

13 - LE PUY STE REPARADE

L'Auberge La Coste, nouvel hôtel du domaine viticole de Chateau La Coste (13610) recrute un night auditor. Les 76 chambres et suites situées entre vignes et collines provençales offrent un séjour unique à nos hôtes. Nous recherchons un night auditor doté d'une première expérience réussie. Passion

Posté le 16 avril 2024

Chef de partie H/F

74 - MORZINE

Le restaurant La Rotonde recherche h/f en CDI et pour la saison d'été chef de partie et commis (à compter du 1er Mai), Chef de rang, runner et barman (à compter du 25 Juin). Postes logés et nourris à proximité immédiate du restaurant. CVs à contact@rotonde-morzine.com

Posté le 16 avril 2024

Commis de cuisine H/F

92 - Chaville

Chez Villa Beausoleil, nous imaginons des lieux de vie innovants et haut de gamme pour donner le sourire à nos papis et mamies. Rassemblant hébergement, restauration bistronomique, soins, animations et services à la carte, nos 17 maisons et leurs 1000 collaborateurs sont classés n°1 en France au Pal

Posté le 16 avril 2024