Les organisations professionnelles alertent le Gouvernement sur la situation des CHR

Suite à deux enquêtes menées en décembre et janvier décrivant l'ampleur de la baisse d'activité, un courrier a été adressé au ministère de l'Économie le 7 janvier dernier pour demander de nouvelles mesures de soutien et d'indemnisation.

Publié le 10 janvier 2022 à 16:10

 

Les quatre organisations représentatives des CHR (GNI, GNC, SNRTC et Umih) ont fait parvenir au ministère de l’Économie et des Finances, vendredi 7 janvier, deux enquêtes exclusives menées en décembre et janvier qui montrent l’ampleur de la chute de l’activité des hôtels, cafés, restaurants et traiteurs organisateurs de réceptions depuis les dernières restrictions sanitaires.

La première enquête, menée du 23 au 29 décembre auprès de 3 000 professionnels, montre que les annonces du Premier ministre, Jean Castex, le 6 décembre dernier “ont provoqué un tsunami d’annulations” : “Alors que 22 % des restaurateurs connaissaient encore une baisse d’activité au moins égale à 50 % de leur activité par rapport à 2019, ce pourcentage grimpe à 45 % dès la semaine qui suit les annonces gouvernementales.”

Plus inquiétant encore : “79 % des restaurateurs disent perdre au moins 30 % de leur chiffre d’affaires sur cette même période. ”

L’impact est encore plus fort pour les cafés, bars et brasseries : pour 85 % d’entre eux, 30 % des réservations ont été annulées, et pour 58 % d’entre eux, ce pourcentage s’élève à 50 %. Quant aux traiteurs organisateurs de réceptions, les conséquences sont “énormes” : 91 % des TOR ont perdu plus de 50% de leurs réservations de réceptions la semaine suivant les annonces gouvernementales et, la dernière semaine de décembre, “les annulations grimpent à 50% des commandes pour 97% des TOR et à 100% des commandes pour 56% d’entre eux”.

 

90 % des traiteurs impactés

Ces annulations affectent également le secteur de l’hôtellerie “qui a vu le stock de ses réservations fondre comme neige au soleil” : 40 % des hôtels ont déclaré perdre au moins 50 % de leurs réservations et deux hôtels sur trois ont perdu au moins 30 % de leurs réservations dès la mi-décembre. Des chiffres qui augmentent encore jusqu’à la fin du mois, et sont devenus alarmants en janvier : “Au moins un hôtelier sur deux a perdu entre 80 % et 100 % de ses réservations de début d’année.”

Une deuxième enquête menée les 4 et 5 janvier derniers auprès de 836 professionnels confirme cette tendance : “93 % des cafetiers disent subir une baisse d’activité de l’interdiction de consommer debout au bar. Les traiteurs organisateurs de réceptions sont eux 90 % à enregistrer un impact sur leur activité.” Une tendance identique pour 85 % des restaurateurs et 78 % des hôtels.

Les organisations professionnelles demandent par conséquent une adaptation des mesures d’accompagnement, trop faibles selon eux. Le ministère de l'Économie a pour l’instant décidé de ne pas faire suite à cette demande, et attend la fin du mois de janvier pour mesurer l’impact des restrictions gouvernementales prises face à la cinquième vague épidémique.

 

Covid19 aides


Photo

Publié par Roselyne DOUILLET



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de cuisine H/F

43 - LE PUY EN VELAY

Réouverture restaurant (60 cvts), Clientèle d’affaires et familial. CHEF H/F La cuisine se distingue par sa mise en valeur produits frais et locaux. Chargé d'assurer services déjeuner (mercredi-dim) et dîner (vendredi- sam). Autonome gestion de la cuisine. 2j repos consécutifs. Laurence.molle@achi

Modifié le 23 février 2024

Chef de partie H/F

Suisse

Hôtel Les Montagnards à Broc (Gruyère) composé d'un restaurant gastronomique Le Sommet 1*. Nous recherchons h/f afin de compléter notre équipe de cuisine du restaurant gastronomique Le Sommet : Un Chef de Partie H/F 80/100% PROFIL: CFC cuisinier ou plus Expériences réussies en tant que

Posté le 23 février 2024

Chef de partie H/F

06 - CANNES

Pour notre restaurant le Warm'Up au sein du bowling, nous recherchons un(e) chef de partie. Horaires 16h à minuit Samedi ou dimanche en coupure d'octobre à mai (11h 14h) 2J de repos/semaine CDI 39h (possibilité CDD). Salaire net 1800 à 2000 selon compétence. Contact : cannes.loisirs@orange.fr

Posté le 23 février 2024